Mercedes intouchable, les français en difficulté

Formule 1