Syrie : les trisomiques 21 retrouvent peu à peu leur place

A Damas, dans un jardin de la ville, a ouvert le café "Sucet". Sa particularité : il emploie des serveurs atteints de trisomie 21. Délaissés pendant la guerre, les Syriens atteints du syndrome de Down (plus communément appelé "Trisomie 21") parviennent peu à peu à retrouver leur place dans la société. Notamment grâce à des initiatives comme celle du café Sucet. Le petit café a été installé au coeur d'un jardin public de Damas, la capitale syrienne. Les jeunes serveurs, tous atteints de trisomie, ont été formés à accueillir et à servir les clients, venus en très grand nombre. Face au succès du café Sucet, l'initiative qui devait n'être que temporaire, sera finalement maintenue.