Tulip Fever

Critiques presse
  • Allociné Spectateur

  • Télérama

    En 1634, pendant la « tulipomania » hollandaise, une jeune femme tombe amoureuse d'un peintre. Le scénario est plein de trous, mais ce mélo à rebondissements éblouit. Grâce aux décors et aux costumes, éclairés comme des tableaux de Vermeer ou de Rembrandt.

  • Télécâble Sat

    La grande Histoire se mêle aux destins croisés de personnages dans ce mélo historique très artificiel. On se perd dans les intrigues et on s'ennuie poliment.