Easy Money : la cité des égarés

Critiques presse
  • Allociné Spectateur

  • Télérama

    Nouvelle plongée dans le monde du crime organisé à Stockholm, d'après les romans de Jens Lapidus. Une suite honorable du remarquable polar suédois de Daniel Espinosa (2010), même si Babak Najafi n'atteint pas l'intensité de son prédécesseur.

  • Télécâble Sat

    Suite de Easy Money, un thriller plutôt réussi qui bénéficie de personnages crédibles et de l'interprétation solide de Joel Kinnaman.