Cinéma de notre temps

  • Télérama
Épisode 1 : My Name is Elia Kazan, France, 2018, 1h07

En 2016, André S Labarthe retrouve quelques bobines en 16mm noir et blanc dans ses archives. A sa stupéfaction, elles contiennent plusieurs entretiens avec le cinéaste Elia Kazan. Ces rushes tournés en 1971 n'avaient jamais été exploités. Ce cinéaste fils d'immigré grecs est l'auteur de films inoubliables dont «Un tramway nommé Désir», «A l'est d'Eden» et «America, America».

Critiques presse
  • Télérama

    Reclus chez lui, Elia Kazan parle longuement à la journaliste Annette Michelson, de ses maîtres (Eisenstein, Dovjenko), des acteurs qu'il aime par dessus tout (Brando), de ses désillusions, de politique et surtout de ses films. Grande leçon de cinéma.

  • Télécâble Sat

    Non seulement la voix off est trop compassée, mais les entretiens traînent en longueur. Et surtout, ce doc évacue sciemment tous les aspects controversés d'Elia Kazan. Il refuse aiinsi tout regard critique.