Bernadette Lafont : Et Dieu créa la femme libre

  • Télérama
  • Télécâble Sat
Doc. Cinéma, France, 2016, 1h06

Dès ses premiers pas au cinéma, à la fin des années 50, Bernadette Lafont séduit par sa liberté et son insolence. Au-delà de son sex-appeal, les réalisateurs de la Nouvelle Vague la consacrent en incarnation radieuse de l'audace et du désir de liberté de la jeunesse de l'époque. Au fil des années 60, Bernadette Lafont s'affirme comme une actrice frondeuse, volontiers excentrique, et une égérie féministe.

Critiques presse
  • Télérama

    La liberté et l'audace de Bernadette Lafont, égérie de la Nouvelle Vague et du féminisme, se retrouvent pleinement dans le portrait que lui consacre la documentariste Esther Hoffenberg. Portrait d'une liberté et d'un charme à la mesure de son modèle.

  • Télécâble Sat

    Plus que la quantité d'extraits de films et de photos proposés, c'est la voix, reconnaissable entre toutes et omniprésente de Bernadette Lafont, qui séduit dans ce très beau portrait hommage.