Teams, motos… ce qui change en MotoGP™ dès 2019

Posté par My CANAL le 27 Février 2019

Évolutions techniques et nouvelle répartition des motos : 2019 sera plus que jamais placé sous le signe de la compétitivité en MotoGP™.

Au fil des années, les écarts ne cessent de se réduire en teams officiels et structures satellites… Et les nouveautés apportées à la grille 2019 devraient contribuer à la rendre encore plus compétitive !

Au-delà du fait que la catégorie reine accueille quatre jeunes loups aux dents aiguisés dans ses rangs dès la saison prochaine - Francesco Bagnaia (Alma Pramac Racing), Fabio Quartararo (SIC Petronas Yamaha), Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) et Miguel Oliveira (Tech3 Racing KTM) - le plateau se répartira également de façon différente.

Le team Sepang International Circuit, dont la participation se limitait jusque-là au Moto2™ et Moto3™, récupère tout d’abord le statut d’équipe satellite Yamaha, laissé vacant par Tech3. Un de ses pilotes, Franco Morbidelli disposera d’ailleurs d’une Spec-A à la différence de Fabio Quartararo, une moto nettement plus proche de celle alignée par l’équipe usine.

Après 20 années de collaboration avec Yamaha, Tech3 part quant à elle chez KTM… Et pour ce tout nouveau chapitre, la structure de Bormes-les-Mimosas disposera de RC16 officielles ! À l’instar de Yamaha, le nombre de motos engagées par la marque autrichienne, qui s’est au passage offert les services de l’expérimenté Dani Pedrosa comme pilote essayeur, se portera donc à quatre : deux pour Miguel Oliveira et Hafizh Syahrin, ajoutées aux deux autres des représentants Red Bull KTM Factory Racing Johann Zarco et Pol Espargaró.

Si Suzuki et Aprilia conservent leurs effectifs, avec deux motos chacun, Honda en perd en revanche deux, puisque EG 0,0 Marc VDS se retire du MotoGP™. Même chose pour Ducati avec une petite nuance tout de même : Danilo Petrucci (Ducati Team), Andrea Dovizioso (Ducati Team) et Jack Miller (Alma Pramac Racing) évolueront au guidon de GP19 ; tandis que Francesco Bagnaia (Alma Pramac Racing), Karel Abraham (Reale Avintia Racing) et Tito Rabat (Reale Avintia Racing) piloteront des GP18. Exit les modèles de deux ans d’âge.

Mais cette saison 2019 sera aussi placée sous le signe des évolutions techniques, à commencer par l’introduction d’une centrale inertielle unique, comme il y a déjà avec l’ECU. À l’occasion du test de Valence, qui se tiendra du 20 au 21 novembre, les équipes étrenneront par ailleurs quelques nouveautés expérimentées jusque-là dans le plus grand secret, lors d’essais privés. Évolution moteur ou encore châssis… il s’agit de remonter les dernières informations aux usines avant l’élaboration des modèles 2019. Un Test aura lieu dans la foulée à Jerez, avant la trêve hivernale imposée.