Pour la première fois de son histoire, la France organise la Coupe du monde de football féminine

Posté par My CANAL le 27 Février 2019

Le coup d’envoi de la Coupe du monde féminine de football, organisée pour la première fois en France, sera donné le 7 juin avec le match entre les Bleues et la Corée du Sud. Voici les principaux records à battre au cours de cette 8e édition.

3 TITRES POUR LES ETATS-UNIS

La sélection américaine est la nation la plus titrée de l’Histoire. Les Etats-Unis ont remporté la première édition organisée en Chine en 1991 avant de récidiver huit ans plus tard à domicile. Les Américaines ont également été sacrées, il y quatre ans, au Canada.

7 PARTICIPATIONS POUR SEPT NATIONS

Sept nations ont participé à l’ensemble des sept éditions depuis la création du Mondial féminin en 1991. Il s’agit des Etats-Unis, de l’Allemagne, de la Norvège, du Japon, de la Suède, du Brésil et du Nigeria. Seules les Suédoises, les Brésiliennes et les Nigérianes n’ont jamais été titrées.

15 BUTS POUR LA BRÉSILIENNE MARTA

Sacrée à six reprises meilleure footballeuse de l’année par la Fifa (2006, 2007, 2008, 2009, 2010 et 2018), Marta est la meilleure buteuse de l’Histoire de la Coupe du monde féminine avec 15 réalisations. La Brésilienne, qui évolue à Orlando Pride (Etats-Unis), a également été Soulier d’or de la compétition en Chine en 2007. L’Américaine Michelle Akers est, elle, la meilleure buteuse sur une édition avec dix buts inscrits en 1991.

30 SECONDES POUR LE BUT LE PLUS RAPIDE

Lena Videkull n’a eu besoin que de 30 secondes pour inscrire le plus rapide de l’Histoire de la Coupe du monde féminine en 1991. La Suédoise avait ouvert le score lors du choc entre son pays et le Japon. Deux autres buts ont également été inscrits durant la première minute de jeu d’un match.

146 BUTS EN UNE ÉDITION

La dernière édition au Canada a été la plus prolifique. Au total, 146 buts ont été inscrits tout au long de la compétition (2,81 buts par match en moyenne). Mais il s’agissait de la première Coupe du monde avec 52 rencontres jouées contre seulement 32 lors des six premières éditions. Le précédent record avait été établi aux Etats-Unis avec 123 réalisations (3,84 buts par match en moyenne).

39 ANS ET 5 MOIS POUR LA BRÉSILIENNE MEG

Agée de 39 ans et 5 ans lors de la première Coupe du monde en Chine en 1991, Meg est la joueuse la plus âgée ayant participé à une phase finale d'un Mondial. Mais la Brésilienne pourrait être détrônée par sa compatriote Formiga et ses 41 ans. La milieu de terrain, qui est la buteuse la plus âgée en Coupe du monde (37 ans), pourrait également devenir la deuxième joueuse de champ la plus âgée à participer à une Coupe du Monde, hommes et femmes confondus, après Roger Milla.

6 PARTICIPATIONS POUR SAWA ET FORMIGA

Avec six Coupes du monde chacune à leur actif, la Japonaise Homare Sawa et la Brésilienne Formiga se partagent actuellement le record de participations. Mais Formiga, qui devrait fouler les pelouses françaises cet été, a de grandes chances de détenir seule ce record avec une septième participation.

16 ANS ET 1 MOIS POUR LA NIGÉRIANE IFEANYI CHIEJINE

Ifeanyi Chiejine n’avait seulement que 16 ans et 1 mois lorsqu'elle a fait ses débuts en Coupe du monde contre le Danemark en 1999. La Nigériane est ainsi la plus jeune joueuse de l'histoire de la Coupe du monde féminine.

Le calendrier : https://static.cnews.fr/sites/default/files/directmatin/calendrier_coupe_du_monde_feminine_fifa_2019.pdf