LES BLEUES ENCORE BATTUES EN FINALE DE L'EURO PAR L'ESPAGNE

Posté par Service de communication des Sports de CANAL+ le 8 Juillet 2019

Encore raté ! L’équipe de France a concédé, ce dimanche, son quatrième revers consécutif en finale de l’Euro de basket. Et comme en 2013 et en 2017, l’Espagne a joué le rôle de bourreau pour priver les Bleues du troisième sacre européen de leur histoire (86-66).

Dix après leur dernier titre décroché en Lettonie, Valérie Garnier et ses joueuses pensaient pouvoir briser la malédiction et éviter que l'histoire ne se répète pour revenir au sommet du basket continental en terre serbe. Mais elles sont tombées sur plus fortes avec des Espagnoles qui ont complété leur incroyable collection entamée depuis le début des années 2000 avec une troisième médaille d’or. Elle s’ajoute à une d’argent et cinq de bronze, elles qui sont également vice-championnes olympiques en titre et médaillées de bronze au Mondial l’année dernière.

Et les Tricolores n’ont pas pratiquement jamais fait illusion dans cette finale. A la fin du premier quart-temps, les coéquipières de Sandrine Gruda, qui ont manqué d’agressivité en défense et perdu trop de ballons en attaque, accusaient déjà un retard de onze points face aux championnes en titre insolentes d’adresse notamment à trois points (75%). Un écart déjà presque rédhibitoire qui s’est accru dans le 2equart-temps pour des Bleues beaucoup trop imprécises au tir et rentrées au vestiaire avec un débours de 14 points (50-36).

«On n’est pas en place sur le repli défensif, on leur donne beaucoup de munitions, a regretté Endy Miyem à la pause. Offensivement, il faut qu’on garde encore un peu plus le ballon car on perd beaucoup de ballons. Mais on est capables de renverser la situation à condition de corriger les gros détails.» «Si on a les armes, c’est le moment de les sortir», a exhorté de son côté la sélectionneuse tricolore.

Mais malgré une légère réaction en début de seconde période, ses joueuses n’ont jamais été en mesure de contrarier l’armada espagnole qui a consolidé son avance au tableau d’affichage pour anéantir les derniers espoirs tricolores avant l’entame du dernier quart-temps (70-56).

Et la démonstration ibérique s'est poursuivie jusqu'au terme de la rencontre au grand désespoir des Françaises qui ne méritaient sûrement pas de finir la compétition sur une telle défaite (86-66). «Elles ont mis plus d’intensité dans ce match. Elles étaient présentes, que ce soit en défense, en attaque au repli, en contre-attaque, tout, elles étaient partout. Encore une fois, on passe à côté, a confié Sandrine Gruda à l’issue du match. On est toutes déçues. C’est compliqué de terminer encore une fois à la deuxième place, de répéter les mêmes erreurs, d’être bloqué dans un apprentissage et de ne pas pouvoir passer un cap.» Comme quoi l'argent ne fait pas toujours le bonheur…

Le basket sur My CANAL c'est ici