LE PSG PEUT-IL (ENFIN) RÊVER PLUS GRAND ?

Posté par CNEWS le 4 Septembre 2019

Leonardo a l’art et la manière de détourner l’attention et de noyer le poisson. En plein feuilleton «Neymar» et après une saison dernière compliquée, le directeur sportif du PSG avait calmé les ardeurs sur les ambitions du club de la capitale, notamment sur la scène européenne.

«Je pense que ce sera une saison difficile. Ce ne sera pas la saison bling-bling : «oui on va gagner la Ligue des champions». Ce ne sera pas comme ça», avait-il lancé, vendredi, à l’issue de la victoire à Metz (0-2). Mais moins d’une semaine plus tard, il est difficile d’imaginer une année de transition pour le club de la capitale. En plus d’avoir conservé tant bien que mal Neymar, le champion de France s’est renforcé dans toutes les lignes avec les arrivées de Keylor Navas, Abdou Diallo, Idrissa Gueye, Ander Herrera, Pablo Sarabia ou encore Mauro Icardi pour se doter d’un effectif plus que consistant et de grande qualité.

L’objectif premier est évidemment de rester le maître dans l’Hexagone et de décrocher un neuvième titre de champion de France. Mais aussi de reconquérir la Coupe de France et la Coupe de la Ligue. Deux trophées que les Parisiens ont laissé échapper la saison dernière. Mais, avec ce riche recrutement, Paris sera encore (très) attendu en Coupe d’Europe. Le club de la capitale reste sur trois désillusions consécutives en 8e de finale de la Ligue des champions et ne veut plus être la risée du vieux Continent. Une des raisons qui a poussé le président Nasser al-Khelaïfi a rappelé Leonardo pour remettre de l’ordre dans la maison Rouge et Bleu.

S’il est encore impossible d’en mesurer l’effet, même si la gestion du cas Neymar permet d’avoir un début d’aperçu, l’ancien milieu de terrain a mis à profit ses talents de négociateurs pour constituer une équipe capable de passer un cap et d’atteindre au moins les quarts de finale, voire le dernier carré, avec l’expérience de Navas, triple vainqueur de la compétition avec le Real Madrid, l’abattage de Gueye, la discipline d’Herrera et les redoutables talents de buteur d’Icardi.

Débarqué dans la capitale dans les dernières minutes, l’attaquant argentin est venu garnir un secteur offensif, déjà composé de Kylian Mbappé, Neymar, Edinson Cavani, Angel Di Maria, à faire trembler plus d’une défense. Et à se remettre à rêver plus grand du côté des supporters. «Les ambitions sont très élevées, a confié le joueur prêté par l’Inter Milan. Et je suis certain que toutes les conditions sont réunies pour aller encore plus haut.» Premier élément de réponse le 18 septembre contre le Real Madrid.

L'actualité de la Ligue 1 sur MY CANAL c'est ici