LACAZETTE, MARTIAL ET NDOMBÉLÉ CONTRAINTS DE QUITTER LA PREMIER LEAGUE ?

Posté par CNEWS le 4 Septembre 2019

Parmi les multiples conséquences du Brexit, la Premier League, la ligue de football anglaise, pourrait être sérieusement pénalisée. De nombreux joueurs issus de l'Union européenne, notamment de la France, pourraient en effet être contraints de faire leurs valises.

Après le Brexit, fixé au 31 octobre, les joueurs issus des pays de l'Union européenne (UE) seront considérés comme «extra-communautaires», et devront donc obtenir un permis de travail pour exercer leur métier outre-Manche, comme n'importe quel travailleur. Et pour obtenir le précieux sésame, les conditions sont particulièrement difficiles à remplir.

L'une d'elles concerne notamment le nombre de sélections en équipe nationale sur les deux dernières années. Et elle est extrêmement stricte. Un joueur issu de l'un des dix premiers pays au classement Fifa devra ainsi avoir disputé au moins 30 % des matchs de sa sélection au cours de deux années précédentes. S'il est issu d'une nation classée entre la 11e et la 20e place, il devra avoir joué 45 % des matchs, 60 % pour les pays de la 20e à la 30e place et 75 % de la 31e à la 50e place. 

LES BLEUS CONCERNÉS PAR LE BREXIT

Si l'on applique cette règle aux joueurs français jouant actuellement en Premier League, on se rend compte qu'ils sont plusieurs à ne pas remplir cette condition. Etant donné que la France est en troisième position au classement Fifa, les Bleus doivent en effet avoir participé à 30 % des 29 matchs que l'équipe de France a joué sur les deux dernières saisons, ce qui nous donne 9 rencontres. Avec ses 5 sélections sur cette période, l'attaquant d'Arsenal Alexandre Lacazette ne coche pas ce critère, tout comme par exemple l'attaquant de Manchester United Anthony Martial (3 sélections) et le milieu fraîchement transféré à Tottenham Tanguy Ndombélé (6 sélections).