L'Allemagne pour la première place !

Posté par Bruno BINI le 13 Juin 2019

1 juillet 2011

C’est un lendemain presque « ordinaire » de match de Coupe du Monde… Comme prévu, nous avons refait les cantines, les valises et les sacs car nous allons déménager à nouveau. Un autre déplacement à travers l’Allemagne qui me fait penser, moi le provençal, aux aventures de la famille Pacouli !!! Nous avons élu domicile dans un hôtel de très grand standing, le Hilton de Düsseldorf. Nos futures adversaires ne sont pas encore arrivées, la sécurité est encore bon-enfant… Ça ne va pas durer…

Notre terrain d’entrainement se trouve à Lierenfed à 15 minutes de bus de l’hôtel… La pelouse est excellente, au-dessus des vestiaires, comme c’est souvent le cas en Allemagne il y a le siège du club, un immense club house et une grande terrasse qui deviendra rapidement un poste d’observation idéal pour notre « bande des 6 ».

En compétition, je travaille pratiquement jamais sur le terrain le lendemain du match. D’ailleurs, il n’est pas inhabituel non plus que seule une partie de l’effectif soit présente au stade. En règle générale, seules les 3 gardiennes et les joueuses ayant joué 45 minutes ou moins ont une séance pour rester au niveau athlétique et aussi pour toucher le ballon… Les autres restent parfois aux soins à l’hôtel… 

C’est donc de la terrasse (en buvant une eau gazeuse) en toute décontraction que j’observe le comportement des remplaçantes, non, le comportement des titulaires qui n’ont pas débuté ou qui sont restées sur le banc…

Dans les pensées de la « bande et des 6 » une chose prédomine : Sonia Bompastor qui a pris un carton jaune contre le Canada jouera t’elle contre l’Allemagne car en cas de nouveau carton jaune elle serait suspendue pour le ¼ de finale… J’élude poliment les questions mais depuis la fin du match contre le Canada cela me trotte aussi dans la tête…

France-Allemagne en Coupe du Monde, pour une joueuse, c’est le must, c’est un match que toutes les joueuses veulent jouer… Hélas pour Sonia, qui réalise un début de Coupe du Monde de très haut niveau, mais J’aurai tout comme l’équipe aura trop besoin d’elle en ¼ de finale… Elle ne jouera pas ce match de gala et finalement Laure Boulleau « ira au feu » côté gauche de notre défense dans 3 jours… Je ne sais pas si Sonia a compris cela… Avec le temps et quand elle sera « coach » elle comprendra, c’est certain…

2 juillet 2011…

Bernard Desumer, président de la Ligue de Lorraine, et tout nouveau Vice- Président  délégué de la FFF vient de confirmer qu’il sera, comme prévu présent pour notre 3ème match. J’avais parrainé, quelques temps avant ce Mondial, une journée de promotion du football féminin dans le district mosellan cher au bon Président René Lopez… J’avais eu l’occasion, lors du repas de midi de parler avec Bernard et alors que je me plaignais un peu du nombre très limité d’élus venant nous voir il me fit la promesse, en cas d’élection de la liste de Noël Le Graët, qu’il nous suivrait. Il a tenu promesse… Fraîchement élu le 18 juin au matin, il n’a pas perdu de temps et est venu dans l’après-midi rejoindre l’équipe qui disputait à Calais son dernier match de préparation…  Bernard Desumer sera présent à tous nos matches en Allemagne et faisant fi de la diététique il offrira quelques fois des chocolats aux joueuses… Bernard m’informe de sa venue mais aussi de celle du Président Noël Le Graët… Le Président sera un grand défenseur des Bleues, il sera souvent à nos côtés en France et à l’étranger… J’ai aimé travailler avec Noël Le Graët même si cela s’est mal terminé mais comme dit la chanson : »les histoires d’amour finissent mal en général… ». J’ai trouvé en lui un homme simple et volontiers chambreur… Avec ce Président, les moyens donnés à la sélection ont augmenté de manière considérable… Je dois vous dire aussi qu’il m’a foutu une paix royale et n’est jamais intervenu à quelque moment que ce soit dans mes choix, même si certains ont pu faire causer… A chaque rassemblement c’est lui qui avait la primeur de la liste…

Que ce soit dans la chambre qui nous servait de salon à l’étage de nos hôtels ou dans les cahutes du bord des terrains j’ai adoré nos discussions à bâtons rompus sur le football et sur tout le reste… Lui, que d’aucuns considèrent comme « austère » et « dur » était magnifique de tendresse quand il me racontait les vacances avec son épouse et ses petits-enfants…  

Noël Le Graët a permis à l’équipe de France féminine de grandir et au football féminin de croitre… Il fût bien aidé dans sa tâche par Brigitte Henriques (BB !!!) ancienne internationale de qualité qu’il nomma Secrétaire Générale de la FFF…

Il n’avait jamais de grandes demandes. Tout au plus quand on était à l’étranger il fallait juste que le technicien vidéo trouve une combine pour qu’il puisse, en fan de courses automobiles qu’il est,  regarder les grands prix de Formule 1

Les techniciens vidéo parlons-en… J’ai réussi à avoir Thierry Marszalek, le boss du service audio-visuel de Clairefontaine…

Depuis l’ère d’Aimé Jacquet il officie avec les Bleus… Je n’ai pas peur de dire que le service audio-visuel de la FFF est l’un des plus performants du monde…

A la fin de chaque match, le temps de rentrer à l’hôtel … chaque joueuse peut avoir le montage vidéo sur sa prestation du jour…

En amont des matches, il enregistre, décortique et nous proposes des clips sur nos adversaires…

Pendant cette compétition en plus de « travailler » sur notre match, il gère les bilans nos observateurs, Pascale Bouillon, CTR de Méditerranée et Paul Gérard Savelli CTR de Corse…

Les salles qui serviront de bureau à Thierry Marszalek deviendront rapidement des sortes de ruches où chaque joueuse ou membre du staff pourra à loisir aller butiner !!! Et comme tout le monde aime le miel…

3 juillet 2011…

Le hall d’entrée l’hôtel Hilton est impressionnant… A gauche en entrant il y a les bureaux pour faire les « check in et out » et pour s’informer… A droite le chemin pour aller aux ascenseurs et accéder aux salles de réunions et de repas. Et en face on trouve un bar gigantesque équipé d’un écran géant de 8 mètres sur 3 sur lequel sont diffusés tous les matches… La délégation peut y rencontrer les amis ou les familles qui ont fait le déplacement. Sauf que depuis hier la délégation allemande est arrivée dans l’hôtel et au niveau de la sécurité c’est plus la même limonade !!! Il faut montrer « patte blanche » avoir accès à l’hôtel. Notre « bande des 6 » parait bien minuscule par rapport aux dizaines de médias allemands de toutes sortes qui suivent nos futures adversaires… Médias allemands qui seront féroces et le mot est faible pour les allemandes pendant toutes la compétition.

« Pour vivre heureux, vivions cachés »

Nous, on peut encore, les allemandes non…

Cette journée sera marquée, comme d’habitude par un point presse à 14h à l’hôtel et par un entrainement sur le terrain de Lierenfeld qui, pour proche qu’il est de notre hôtel, n’a pas empêché Stanislas Touchot de l’AFP de se perdre… Au départ, il suivait le bus et la voiture de Yohan Hautbois de l’Equipe (l’AFP qui suit l’Equipe ce n’est pas courant !!!) mais un feu rouge malencontreux a eu raison de l’AFP… Arrivé au stade en grand retard il sera « affectueusement » affublé du surnom de « Tom-Tom » en référence aux premiers modèles de GPS !!!!

Je sais déjà que je vais devoir réorganiser ma défense car Bompastor avertie contre le Canada ne jouera pas … Je pense aussi donner du temps de jeu à Thomis et Le Sommer… Laëtitia Philippe est revenue de France. Elle trouvera du réconfort auprès de nous…

4 juillet 2011… 7 heures du matin

Aujourd’hui ma fille Bérangère à 29 ans… Combien de ses anniversaires ai-je manqué avec le job que j’ai… Beaucoup, beaucoup trop certainement. Je lui passe un coup de fil et lui confirme que j’ai ses places pour le match du lendemain… En même temps, combien de filles rêveraient de recevoir en cadeau d’anniversaire 2 places VIP pour un match de Coupe du Monde ? Beaucoup certainement… Je me rassure un peu en pensant ça…

Je ne savais pas en ce 4 juillet 2011 qu’un an plus tard, jour pour jour, la célébration de ses 30 ans serait d’une toute autre nature…  

Il y a certainement plein de façons de fêter l’anniversaire de sa fille !!!

En ce 4 juillet 2012 ce fût pour moi l’occasion de fêter celui de ma fille dans un stade !!! Les 5000 spectateurs restés présents à la fin de la rencontre disputée dans le cadre de la préparation des Jeux Olympiques de Londres et gagnée 6-0 contre la Roumanie avec 2 buts d’Eugénie Le Sommer, les 5000 spectateurs donc lui ont chanté un « Happy birthday to you Bérangère » avant que la sono du stade diffuse une chanson que mon complice d’écriture de chansons , le corse Paul Gérard Savelli avait spécialement composé pour l’occasion !!!

Tous les deux, dans le rond central nous avons vécu un beau moment de partage, d’émotion et d’amour… Joli cadeau d’anniversaire d’un père certainement trop souvent par monts et par vaux et certainement pas assez souvent présent à la maison…

4 juillet 2011… le reste de la journée

En ce 4 juillet nous avons eu entrainement sur le terrain du match…

Normalement, c’est l’usage, c’est ouvert aux médias 15 minutes « chrono » ce qui fait qu’ils peuvent voir l’échauffement, des exercices de coordination et de vivacité… Si l’échauffement se fait sans ballon, ils n’ont pour images que des joueuses qui courent. C’est plutôt réducteur quand on aime le football… Aussi incroyable que cela puisse vous paraitre aujourd’hui, je n’ai jamais fait d’entraînement « fermé » pendant cette compétition. Et cela n’a pas été toujours facile car la FIFA n’a pas l’habitude de cela et parfois ce fût même compliqué à mettre en place.

De la même manière j’estime qu’un club qui a fait 600 km en bus, payé 50 places, 2 nuits d’hôtel et la restauration avait simplement le droit de voir la dernière séance s’il était arrivé sur place la veille…

Tout cela doit vous paraitre désuet et impensable aujourd’hui…

En ce qui concerne les médias je savais déjà très bien que, à huis clos ou pas, ils auraient les informations de toutes façons…

Alors tant qu’à faire…  

5 juillet 2011… 20h à 23h…

Nous allons évoluer dans un 4 -2 -3 -1 qui est devenu notre système préférentiel… Le double 6 placé devant la défense nous assure plus de stabilité défensive les joueuses offensives peuvent bénéficier des renversements de Soub et des passes millimétrées d’Elise… Sapowicz continuera dans les buts, Georges et Renard feront le remake de « la garde noire » Jean Pierre Adams – Marius Trésor !!! Les 2 Laure,  Lepailleur à droite et Boulleau à gauche joueront latérales. Le double 6 sera bien sûr composé de Soubeyrand et Bussaglia. Devant ce double 6, 3 joueuses à vocation offensive : Thomis, Nécib et Thiney. En pointe, Le Sommer remplacera Delie…

Le stade de Moenchengladbach est plein. Le match est à guichés fermés

45867 spectateurs !!! Il y a un bruit incroyable. Sur le banc, je suis toujours assis (ou debout !!!) au bout, ensuite il y a André Barthélémy, Corine Diacre et Philippe Joly.  André Barthélémy a été professionnel à Angers, St Etienne et Bastia… Il jouait attaquant et est donc plus particulièrement chargé d’observer le bloc offensif… Corinne Diacre compte 121 sélections en tant que « libéro » en équipe de France A et elle est responsable du bloc défensif… Au bout de 15 minutes je demande à Corinne de me donner 2 pistes car nous sommes en train de prendre l’eau. Je vois qu’elle essaye de me parler mais je n’entends rien. Elle est pourtant à 3 mètres de moi… Je me lève lui répète ma demande presque en hurlant… Il y a tellement de bruit que c’est compliqué pour se parler. Corinne me donnera bien sûr les pistes demandées. Je repenserai souvent à ce moment surtout, quand à la télévision, je verrai un collègue gesticuler et donner des conseils à un joueur situé à 50 mètres de lui !!!

Nous avons une mauvaise entame de match et sur une erreur de placement de notre défense centrale à la 25ème minute, Garefrekes ouvrira le score pour les allemandes dans l’ambiance que vous pouvez imaginer… Grings corsera l’addition à la 32ème et là je vous dis que vous languissez que la mi-temps arrive pour recadrer l’équipe…

La mi-temps arrive. Je laisse toujours souffler les joueuses pendant 5 minutes pendant lesquelles je fais le point avec le staff. Ensuite je parle au niveau collectif pendant 5 minutes et le temps restant ce sont mes adjoints qui vont de l’une à l’autre en fonction des besoins.

Avant de rejoindre les vestiaires me reviennent les propos de Jean Louis Morin… Jean Louis Morin fût l’une de très grandes voix de RMC (1400 mètres G.O. !!!)… Il est venu faire un peu de média training avec notre sélection (il vaut mieux prévenir que guérir !!!) et en toute amitié il m’appelle de temps en temps pour débriefer mes conférences de presse…

Il m’a souvent répété : « verbes d’actions et parler positif »

Je vais donc parler positif aux joueuses malgré la déferlante allemande qui s’est abattue sur nous en première période.

Delie remplacera Thomis et Abily qui piaffe d’impatience quand elle ne débute pas prendra la place de Nécib…

La deuxième période commence beaucoup mieux et Delie (bien sûr) réduit la marque… On bouscule les allemandes jusqu’à la fatidique 68ème minute : Sapowicz sort à contretemps sur Grings… Quadruple peine : carton rouge, pénalty, but (1-3) et on va devoir jouer à 10 contre 11 pendant 20minutes !!! Céline Deville entre dans les buts et Le Sommer sort…

Ces 20 dernières minutes seront quand même de grande qualité. On reviendra à 2-3 sur une tête rageuse de Georges. On aura même l’occasion de revenir à 3-3 avant que Da Mbabi enfonce le clou à 2-4…

Nuit du 5 au 6 juillet 2011…

Vous dire que j’ai très peu dormi après ce match est un doux euphémisme !!!

S’entrechoquent dans ma tête, entre autres :

On a plus que 2 gardiennes pour le ¼ de finale ; Céline Deville qui a les adducteurs qui sifflent et Laëtitia Philippe pas au top moralement…

On en a pris 4 en un match ce qui  fait beaucoup pour défense réputée solide…

Je n’ai pratiquement pas pu parler avec ma fille…

Je pense à Jean Louis Morin qui lui doit dormir du sommeil du juste et pour me rassurer je me dis que la meilleure nouvelle de la journée c’est que le fait d’avoir perdu nous fait terminer 2ème de la poule et le 2ème reste dans le même hôtel !!!

Demain donc, nous n’aurons pas à déménager et si d’aventure on gagnait le ¼ de finale il en serait de même !!!

Les allemandes elles feront leurs cantines, leurs malles et leurs sacs demain matin et s’offriront une grosse balade en pis…

C’est bien fait pour elles…

Bruno BINI