26/06/2011, Le Nigéria pour commencer

Posté par Bruno BINI le 5 Juin 2019

Durant toute la Coupe du Monde, Bruno Bini nous fait partager ses souvenirs de sélectionneur des Bleues lors du Mondial 2011.

20 juin 2010

Comme beaucoup de français j’ai suivi, minute par minute, le triste feuilleton de notre équipe nationale à « Miasma » en Afrique du Sud… Je suis médusé, choqué et attristé par ce que je vois et ce que j’entends car je me suis toujours considéré comme un enfant de la Direction Technique Nationale de la FFF et je ne sais vraiment pas à ce moment-là si la FFF pourra se remettre de cette fâcheuse journée…

Je ne savais pas, à l’époque, que cet épisode douloureux allait être, entre autres, un des ciments de la belle histoire d’amour entre le public et l’équipe de France féminine dont j’ai, depuis 2007, la charge…

15 septembre 2010

C’est à Gubbio, au stade Pietro Barbetti (devant … 150 spectateurs !!!) que nous venons de valider notre billet pour la Coupe du Monde…

Ce fût un vrai marathon pour en arriver à ce résultat. Dans les poules de qualification nous avons joué 10 matches pour autant de victoires avec 50 buts marqués et 0 encaissé… Ensuite il nous a fallu disputer un barrage en Aller-Retour contre un autre 1er de poule car il y avait seulement 16 équipes à ce mondial… Le Président de l’UEFA, Michel Platini, ne pouvait sortir autre chose du chapeau : France - Italie !!!

Devant plus de 9000 spectateurs à Besançon et malgré de deux ou trois belles occasions nous faisons un décevant match nul 0 – 0 à l’aller… Au retour, menés 1 à 0 à la mi-temps nous gagnons finalement 3 à 2 avec des buts de Bussaglia, Thiney et Bompastor.

29 novembre 2010

C’est le grand jour du tirage au sort à Francfort… Nous ne sommes bien sûr pas tête de série…

Aussi incroyable que cela puisse paraitre (je n’ai pas souvenir d’un cas comme celui-là que ce soit chez les femmes ou chez les hommes) nous avons hérité dans notre poule… de 3 sélections championnes de leur confédération !!!

L’Allemagne championne d’Europe (2ème rang FIFA)

Le Canada championne CONCACAF (6ème rang FIFA)

Le Nigéria championne d’Afrique (27ème rang FIFA)

Les médias parlent déjà « du groupe de la mort » pour nous…

Je me contente de répéter que ce groupe c’est « le groupe de la vie » puisque nous allons disputer une Coupe du Monde.

18 juin 2011

En ce jour anniversaire de l’appel du Général de Gaulle, l’équipe de France féminine va disputer son dernier match de préparation avant de s’envoler pour la Coupe du Monde en Allemagne…

Force est de reconnaître que les médias en tous genres n’ont pas les yeux rivés sur nous et le fait que nous ayons battus la Belgique par 7 à 0 avec un triplé de Marie Laure Delie n’intéresse pas grand monde… Ils ont un autre grain à moudre : Noël Le Graët a été élu (au 1er tour de scrutin) le jour même Président de la FFF… Cette élection étant bien plus « porteuse » que le football féminin même si quelques semaines avant les filles de l’Olympique Lyonnais du Président Jean Michel Aulas ont conquis leur premier titre de championnes d’Europe… Le premier d’une longue série.

26 juin 2011, 14h45.

Comme d’habitude je chante, le staff chante et les joueuses chantent la Marseillaise… Au risque de passer pour un franchouillard de dernière zone il ne m’est guère supportable que quelqu’un qui a l’honneur de représenter son pays ne chante pas La Marseillaise… Dans mon management avec les filles il y a des choses négociables et des choses non négociables… Et ça, ça fait partie de la deuxième catégorie… Pendant cette Marseillaise j’aurai, comme d’habitude, un petit regard vers Marie Laure Delie avec qui j’ai eu une grande explication le soir de sa première sélection à ce sujet… Je penserais aussi, comme d’habitude, à Laragne mon village d’enfance dans les Hautes Alpes où, quand j’étais petit, je voyais les vaches du père Garcin passer devant chez moi.

26 juin 2011, 15h.

Le match d’ouverture de ce mondial commence…

Avec le staff, nous avons opté pour une composition et un système de jeu « prudents »

Nous démarrons en 1 x 4 x 1 x 4 x 1 avec l’expérimentée et capitaine Sandrine Soubeyrand en sentinelle entre nos deux lignes de 4

La première période est « fermée »… A la mi-temps Eugénie LeSommer entre pour donner un peu de vitesse sur un côté et nous passons en 1 x 4 x 2 x 3 x 1... L’équipe est plus équilibrée comme cela… A la 56ème minute Marie Laure Delie marque l’unique but de ce match et affole un peu le compteur de ses statistiques : 21ème sélection – 22 buts !!! Et en plus elle n’a pas été toujours titulaire… Elodie Thomis rentrera la minute d’après pour donner de la vitesse sur les 2 côtés et seule la blessure de Wendie Renard viendra un peu, à cet instant, ternir cette victoire… Dans ce type de compétition il ne faut pas perdre le 1er match et si possible le gagner… C’est fait… En fait nous avons « bien mal joué »

26 juin 2011,  18h.

Les obligations avec les médias effectuées nous sommes rentrés à l’hôtel et demain il faudra déjà déménager et changer d’hôtel.

Je me suis entretenu avec Jean Luc Arribart « le Docteur » comme l’appelle son complice d’Eurosport Christophe Jammot  qui commentent en direct avec l’aide de Cécile Locateli, ancienne défenseuse internationale de Lyon tous nos matches en direct… Ils font des allers-retours France – Allemagne… J’aurai certainement l’occasion dans un prochain billet de vous parler des 6 journalistes qui ont couvert toute la coupe du monde et qu’on appelait affectueusement : « La bande des 6 » …

26 juin 2011, 20h.

Nous sommes au repas dans une ambiance détendue et conviviale… Comme chaque soir de match les joueuses et le staff ont le droit d’avoir leur téléphone portable à table… Cela a fait partie des choses négociables qui ont été négocié… Mon téléphone, qui était sur vibreur, m’alerte… Je sors de la salle de restaurant et là je prends un gros coup de massue sur la tête… La maman de notre 3ème gardienne Laëtitia Philippe m’informe du décès de son mari… Et c’est moi qui dois l’annoncer à Laëtitia… J’ouvre la porte, je demande à Laëtitia de venir me rejoindre et à sa tête et à la mienne certainement, je sais déjà qu’elle a compris, je sais déjà que toute la délégation a compris… Les 5 minutes qui ont suivi sont les pires de ma carrière de sélectionneur… Marilou Duringer et Bernadette Constantin nos chefs de délégations prendront rapidement le relais dans ce maudit couloir… Et comme souvent j’ai pu m’en apercevoir… je me dis que la vie reprend bien vite d’une main ce qu’elle vous a donné de l’autre.

Nuit du 26 au 27 juin.

Impossible, comme d’habitude de dormir… Je pense à la détresse de Laëtitia… Je repense au match… Aux joueuses…

Laura Georges et Sonia Bompastor ont été impeccables derrière…

Marie Laure Delie a fait ce que j’attendais d’elle… Elle a marqué…

Et puis il y a Louisa Nib… Elle a été élue « Joueuse du match »… On m’a souvent reproché d’être trop laxiste avec Louisa… Mais que voulez-vous on se refait pas… Elle fait des choses que l’on n’apprend pas et qui ne sont pas inscrites dans le manuel… Et quand Louisa touche le ballon, même s’il pleut des cordes, pour moi il fait grand soleil… Et pour moi qui suis provençal, ceci explique peut-être cela.

Bruno BINI