Tout comprendre à I’m dying up here, la série sur le stand up produite par Jim Carrey

Après une première saison acclamée par les critiques, la série créée par David Flebotte et produite par Jim Carrey revient, toujours avec humour et non sans luttes sociales.
Posté par Stéphanie Chermont le 11 Décembre 2018

Un casting idéal. En tête de liste, l’actrice Melissa Leo, que l’on connaît pour ses nombreux rôles au cinéma (Frozen River, Fighter, Flight ou encore Prisoners), incarne dans I’m dying up here une patronne d’un club de comédie aux États-Unis, au début des années 70. Alors que le stand-up américain continue depuis cette époque, a fasciné le monde entier, la série explore, avec finesse et intelligence des dialogues, l’ensemble des luttes sociales, féministes et personnelles de personnages constamment en train de prouver micro en main qu’ils ont leur place dans cette Amérique. 

Un producteur de choix : Jim Carrey. L’acteur de Peggy Sue s’est mariée, Ace Ventura, The Mask ou encore Dumb and Dumber aurait pu être l’un de ceux qui incarnent sur scène les pionniers du rire, en Californie, dans les années 70. Mais à sa place de producteur, il est un poids notable pour une série qui met en lumière, en les citant pour certains, les David Letterman, Richard Pryor ou Robin Williams à leurs débuts.

Inspiré du fameux club The Comedy Store à Hollywood, le Goldie’s Comedy Club (dirigé par Goldie / Melissa Leo), la série montre à quel point il est difficile de percer, de réussir, et que c’est en s’appuyant sur ses faiblesses, son histoire, son parcours, que les humoristes trouvent leur succès. 

Le stand-up, nouvel eldorado des séries télévisées ? Crashing de Judd Apatow, The Marvelous Mrs. Maisel de Amy Sherman-Palladino ou I’m dying up here montrent, par leur nombre et leur succès, l’engouement actuel pour le stand-up, peu importe son époque. Même s’il n’est pas forcément évident de faire rire en parlant d’humour, on souligne une véritable volonté de la part des producteurs et réalisateurs de pointer du doigt le parcours singulier d’hommes et de femmes atypiques dans leurs mises à nu avec un micro. C'est tout pour nous. Mic drop.

Les saisons 1 et 2 de I’m dying up here sont disponibles en intégralité sur MyCANAL.