Pose : top 10 des meilleures punchlines de la série

Posté par La Rédaction de CANAL+ le 8 Juillet 2019
Alors que la saison 2 de Pose bat son plein sur CANAL+, on a compilé pour vous les répliques les plus cinglantes, les plus inspirantes et les plus mémorables de la série.

La série Pose nous plonge dans la ball culture, sous-culture de la communauté LGBTQ, dans le New York des années 80. Elle voit ainsi s'affronter différents clans qui composent ce mouvement, regroupés sous la bannière de maisons dirigées par des « mères », lors de compétitions artistiques. Un show qui offre donc de sacrées punchlines, sur scène ou en coulisses, que l'on répertorie juste ici.

#1. « How lucky are we ? We create ourselves. »

 

Traduction : « À quel point sommes-nous chanceux ? Nous nous créons nous-mêmes. »

C’est Lulu Ferocity, de la maison Abundance, qui est l’autrice de cette citation.

 

#2. « What is that on your lips ? Oh, it’s just your favorite lip gloss. Sperm. »

Traduction : « C’est quoi sur tes lèvres ? Oh, c’est seulement ton rouge à lèvres préféré. Du sperme. »

Qui d’autre qu’Elektra pour lancer une telle punchline ? Prends ça, Lisa !

 

#3. « You think I just woke up one day and poof, I look like this ? No. It takes work, drive, sacrifice to be a woman. »

Traduction : « Tu penses que je me suis réveillée un matin et hop, je ressemblais à ça ? Non. Ça demande du travail, de la détermination, des sacrifices pour être une femme. »

Elektra, cette source d’inspiration éternelle…

 

#4. « They’ll never know that feeling what it’s like to love without worrying that you’re gonna die, or worse yet, that you’re gonna kill somebody. I don’t know what’s shittier having that freedom taken away or never having had it to begin with. »

Traduction : « Ils ne connaîtront jamais la sensation d’aimer sans s’inquiéter de mourir, ou pire encore, de tuer quelqu’un. Je ne sais pas ce qui est le pire entre se voir confisquer cette liberté ou ne jamais l’avoir connue. »

C’est une phrase signée Pray Tell, lors du cabaret dédié aux victimes du SIDA.

 

#5. « I look too good not to be seen. »

Traduction : « Je suis trop belle pour ne pas être vue. »

Parce qu’on pourrait tous s’inspirer d’Elektra et de sa confiance en soi.

 

#6. « I’ve buried more friends in the last year than any of you can count ! And when it’s all over who knows how many of us will be left ? So I don’t need a bunch of immature 20-somethings, who just figured out how to wipe their own asses telling me how to act or feel ! When y’all have walked a mile in my shoes, y’all come find me. »

Traduction : « J’ai enterré plus d’amis l’année passée que vous ne pouvez compter ! Et quand tout cela sera terminé, combien d’entre nous restera-t-il ? Je n’ai pas besoin qu’une bande de vingtenaires immatures, qui vient à peine d’apprendre à se torcher les fesses, me dit quoi faire ou ressentir ! Quand vous aurez fait un kilomètre dans mes chaussures, venez me voir. »

Pray Tell n’a pas sa langue dans sa poche.

 

#7. « We need to focus on bringing our best, not worrying about what anyone else is bringing. »

Traduction : « Nous devons faire de notre mieux, pas s’inquiéter de ce que font les autres. »

Cette leçon de vie vous est offerte par Blanca Rodriguez.

 

#8. « Just because you have an idea does not mean you know how to properly execute it. Ideas are ingredients. Only a real mother knows how to prepare them. »

Traduction : « Avoir une idée ne veut pas dire que tu sais comment l’exécuter proprement. Les idées sont les ingrédients. Seule une vraie mère sait préparer. »


C’est Elektra qui nous a offert cette punchline.

 

#9. « I’m not looking to be somebody’s plaything. I want romance. I want to fall in love. I deserve that. Not some bumped up boy toy. »

Traduction : « Je ne cherche pas à être le joujou de quelqu’un. Je veux une histoire d’amour. Je veux tomber amoureuse. Je le mérite. Je ne veux pas être une poupée gonflable. »

Sages paroles de Blanca.

 

#10. « She doesn’t get to dictate my reality. I do. »

Traduction : « Elle n’a pas le droit de dicter ma réalité. C’est mon rôle. »

On termine avec cette phrase de Candy.

 

Retrouvez la saison 2 de Pose à l'heure US sur CANAL+.