Militante et dansante, la série POSE bouscule les genres

New York, 1987. Ronald Reagan gouverne le pays, pour le plus grand bonheur des traders. Dans les rues malfamées, la drogue fait rage. Le SIDA aussi. De leur côté, les drag queens et transsexuels font la fête en sous-sol. Les différents clans qui composent ce mouvement, regroupés sous la bannière de maisons dirigées par des « mères », s’entrainent en vue de frapper fort lors des « ballrooms », compétitions underground de chorégraphie et de style.

C’est précisément cette situation, à cheval entre répression et clandestinité, que Damon (incarné par Ryan Jamaal Swain) s’apprête à découvrir. Ce jeune homme, qui y débarque tout juste après avoir été mis à la porte par ses parents ayant découvert son homosexualité, rêve d’intégrer une prestigieuse école de danse. Toutefois une rencontre va changer sa vie. Celle de Blanca, une transsexuelle qui vient de fonder sa propre maison, qui accueille les jeunes LGBTQ rejetés par leurs familles…

Un casting historique

Avec POSE, Ryan Murphy frappe fort. Habitué des séries aussi brutes que passionnantes (Nip/Tuck, American Horror Story) il signe ici une fresque intimiste d’une rare vivacité. Porté par le plus gros casting LGBTQ jamais réuni, ce soap opéra underground affiche des visages connus, comme Evan Peters (Kick-Ass, X-Men) ou la sulfureuse Kate Mara (House of Cards, Seul sur Mars). Et authenticité oblige, tous deux sont rejoints au casting par MJ Rodriguez, actrice transgenre interprète de Blanca, qui signe ici son premier rôle majeur.

De nouvelles faces et des acteurs qui jouent le vrai : tel était le souhait de Ryan Murphy, qui confiait à Deadline signer ici une œuvre « intensément personnelle ». Mission accomplie pour le réalisateur, qui marque l’histoire de la télévision avec ce casting hétéroclite.

Plébiscite

Des acteurs inexpérimentés, une thématique sensible, c’est risqué, certes, mais c’est la mission assumée par Murphy qui a passé huit mois à scruter la communauté LGBTQ, à la recherche de ses protagonistes parfaits. Pour lui, c’est comme dire « bienvenue dans cette pièce » à une personne « qui s’en est toujours vue refuser l’accès et qui n’imaginait même pas y avoir sa place. »

Aujourd’hui, la pièce en question, c’est l’univers cinématographique américain. Et POSE y possède une place de choix. Car à son sujet, les critiques sont dithyrambiques : indice de 96% sur Rotten Tomatoes, « une série poignante, drôle et totalement accessible » selon le Hollywood Reporter et une œuvre « révolutionnaire » pour Variety.

Vous l’aurez compris, tout ce qu’il vous reste à faire, c’est de vous poser sur votre canapé pour assister à ce moment historique.

POSE, de Ryan Murphy, diffusée tous les mercredis à 22h sur CANAL+ SÉRIES. Disponible sur myCANAL. Avec MJ Rodriguez, Evan Peters, Kate Mara.