Mike de Max Boublil : une série autobiographique où les perdants gagnent à la fin sur OCS
Dans la peau de Mike, un chanteur loser, Max Boublil joue toutes les cartes de son humour décontracté en incarnant un perdant sympathique. Une série comique légère sur fond de réussite sociale et d’incarnation du papa moderne, une série diffusée depuis le 24 janvier sur OCS.
Posté par Stéphanie Chermont le 27 Janvier 2019
Humoriste, comédien et... chanteur

Max Boublil se lance sur OCS dans l’aventure série originale avec Mike, un projet qu’il scénarise et interprète à l’écran; et il faut dire que ses nombreuses apparitions dans des séries françaises (Sous le soleil, Navarro, Hé M’sieur ou Mystère) lui ont sans doute mis l’eau à la bouche.

Après les petits rôles et les grosse galères... c’est finalement la sortie sur internet d’un clip en 2010 qui va orienter tous les projecteurs sur lui. Ça s’appelait Ce soir... tu vas prendre et un million et demi de vues plus tard, ce sont les télévisions et le stand up, puis un One Man musical qui vont lancer sa carrière.

D’ailleurs dans Mike, on retrouver l’esprit « Tu vas prendre ». Décomplexé, doux et trash en même temps, Max Boublil affine son style humoristique jusqu'à en faire sa marque de fabrique. 

Max Boublil se lâche dans une série originale

Sans spoiler, dès le début de la série, on constate que l’humoriste et comédien ose vraiment tout. On le voit dès le premier épisode courir nu dans le 14e arrondissement de Paris, après une fille... et rien que cette scène annonce tout l’esprit de Mike, 100% décontracté.

Mike, chanteur ayant connu le succès avec un seul tube au début des années 2000, enchaîne les conquêtes amoureuses qui finissent mal. Papa de Liv, une adolescente charmante, il se voit osciller entre son rôle de père aux conseils solides et sa carrière ratée qui tourne au cauchemar. Un papa moderne, un chanteur sur la pente sèche, un homme qui ne sait plus séduire... peut-être Max Boublil a-t-il sans le savoir réussi à définir l'homme du 21ème siècle ? 

Actuellement en diffusion depuis le 24 janvier sur OCS.