Mathieu Amalric, le méchant que vous allez adorer détester
La nouvelle star du Bureau des Légendes, c’est lui : Mathieu Amalric, qui incarne « JJA », venu y faire un audit sans pitié. Un « Père Fouettard » tout en froideur, qui va bouleverser l’équilibre fragile du service… Présentations.
Posté par Création Originale

Ne vous fiez pas à ses airs de dandy flegmatique. Ce nouveau venu, directeur de la sécurité interne de la DGSE, dit « JJA », n’est pas un tendre.

Son surnom ? Il le tient de James Jesus Angleton, qui dirigea le service de contre-espionnage de la CIA de 1954 à 1974. Et finit par être démis de ses fonctions pour excès de zèle : surveillant tout le monde, l’officier de renseignement voyait des agents doubles partout, et traquait le moindre signe de pro-communisme (allant même jusqu’à suspecter McCarthy, le chasseur de sorcières en chef !).
 

Chargé d’enquêter au sein du Bureau des légendes pour analyser ses dysfonctionnements après le fiasco Malotru (une « catastrophe » selon lui, qui a coûté la vie à un agent et la bagatelle de 6 millions d’euros), JJA compte bien n’épargner personne. Quitte à faire tomber des têtes.

Persuadé que Guillaume Debailly (qu'il a lui-même formé) a réussi à séduire le service entier et le tenir sous son « emprise », ce triste sire se méfie de tout le monde, à commencer par les dirigeants.

Pire, avec son audit, il instaure immédiatement une ambiance mortifère de suspicion généralisée où règne la peur et la paranoïa. 
 

L’arrivée de JJA au Bureau, impitoyable inquisiteur qui sème le trouble partout où il passe, marque en quelque sorte la fin de la récréation et un retour brutal à la réalité.

Ce redresseur de torts rigoriste, qui compte bien remettre le service dans le droit chemin, enjoint tout le monde à accomplir son autocritique et réussit l’exploit de faire douter d’eux-mêmes jusqu’aux agents les plus sûrs d’eux et compétents. Tout en prenant un plaisir sadique à dresser ses collègues les uns contre les autres…
 

Mathieu Amalric est impeccable dans ce rôle à contre-emploi, en pervers pince-sans-rire, froid et sinistre. Un Père Fouettard tranchant avec la sympathie des personnages croisés jusque-là. En résumé, un méchant qu’on va adorer détester...
 

Le Bureau des légendes, Création Originale CANAL+, 10 épisodes de 52 min, à découvrir lundi 22 octobre sur Canal+ et en intégralité sur myCANAL.