Larry David, aux racines de Platane

Éric Judor ne s'en est jamais caché : son modèle absolu, c'est Larry David. Il lui fait quelques clins d’œil dans Platane.

Éric Judor le répète : son « modèle absolu », c’est Larry David.

Complètement culte outre-Altantique, ce parangon de l’humour juif new-yorkais est le producteur derrière l’anti-sitcom Seinfeld (1989), « une série à propos de rien ».

Mais depuis 2000, on le connaît surtout comme le héros de Curb Your Enthousiasm (Larry et son nombril en VF), un show qui a duré neuf saisons, et dont on attend aujourd’hui la dixième.

Une hilarante mise en abyme qui a influencé Éric Judor, comme Aziz Ansari ou Louis CK, qui se mettent chacun en scène dans leur série dans leur rôle d’humoriste.
 

Larry David ne fait de cadeau ni aux autres, ni à lui-même. Pas question de se montrer sous son meilleur jour : acariâtre, misanthrope, nombriliste, prompt à remettre à leur place les resquilleurs de file d’attente comme sa femme ou à se moquer de ses collègues moins drôles que lui.

Éric Judor, lui, n’est pas moins égocentrique, pensant que le monde entier tourne autour de lui. 
 

En plus de pratiquer le même genre d’humour acide et grotesque, l’Américain et le Français se montrent dépassés par les événements, menteurs, manipulateurs, lâches, fainéants, maladroits, incapables de contrôler leur image (et encore moins de se contrôler eux-mêmes).

Ils ont aussi en commun, outre leur rapport tourmenté aux femmes, le fait de manquer de légitimité, à cause de leur statut d’humoriste, et de se reposer sur leur gloire passée – quand Larry cherche à ressusciter Seinfeld, Éric, lui, veut faire HP, la suite de H, avec Ramzy.
 

Autour des deux gravite toute une foule de stars qui jouent leur propre rôle (de Scorsese à Dustin Hoffman pour Curb…, de Monica Bellucci à Bob Sinclar pour Platane).

Que les deux humoristes n’hésitent pas à utiliser, embarrasser (voire maltraiter), et devant qui, immanquablement, ils finissent par se couvrir de ridicule. 

Quand Larry David se fait conduire quelque part par Ben Stiller, Larry reste à l’arrière, et l’acteur, furieux d’être pris pour un simple chauffeur, se met en rogne.

De l’autre côté de l’Atlantique, Éric Judor lui répond, allant encore plus loin en refourguant une voiture bonne pour la casse à Guillaume Canet, qui a immédiatement un accident…

Surtout, les deux ont en commun le fait d’être toujours seuls contre tous et de ne jamais se remettre en question. Ce qui est plutôt réjouissant et rassurant, quand on y réfléchit.
 

Platane, saison 3, Création Originale, prochainement sur CANAL+. Les saisons 1 et 2 sont déjà disponibles sur myCANAL.