Guyane, saison 2 : tourner dans la jungle, mode d’emploi
Dans la deuxième saison de Guyane, qui vient de démarrer (diffusée le lundi soir), les chercheurs d’or Vincent Ogier et Antoine Serra s’enfoncent plus profondément dans la forêt amazonienne. Filmer dans ces conditions n’a pas été de tout repos, et a posé de nombreux défis à la production… Quels sont les secrets du tournage ?
Posté par Création Originale le 25 Septembre 2018

Savoir se préparer et bien s’entourer. D’une durée de 105 jours pour un budget de 14 millions d’euros, le tournage a nécessité une quinzaine de semaines de préparation et mobilisé pas moins de 150 techniciens (à 80 % guyanais) et 80 acteurs. De nombreux talents, figurants ou personnages principaux, ont été castés et recrutés sur place.
 

Profiter des décors naturels. Pour une immersion 100 % réaliste, la série a été filmée en Guyane. On se trouve au cœur de la jungle, avec tous les dangers qu’elle comporte… Y compris pour l’équipe : chutes d’arbres, rencontres avec des animaux sauvages, fleuves dangereux, etc. La production y a construit de toutes pièces la fameuse mine Sarah Bernhardt, décor grandiose à la Indiana Jones, avec des galeries profondes et des pièces spectaculaires, et le village traditionnel des Wayanas, plus vrai que nature. 
 

S’adapter à son environnement. L’équipe a fait face à un défi d’acheminement logistique et du personnel au quotidien. Elle a dû voyager exactement comme les personnages de la série, qui progressent lentement dans la jungle, en pirogue ou avec les moyens du bord (et transporter le matériel en pirogue, ce n’est pas ce qu’il y a de plus rapide)… 
 

Ne pas avoir peur de la pluie. L’eau, justement, a rythmé la majeure parie du tournage, qui a eu lieu au printemps, en pleine « grande saison des pluies ». Acteurs et techniciens ont dû patauger des semaines dans la boue sous des trombes d’eau, voire être immergés jusqu’à la taille dans des rivières. Et s’il arrêtait de pleuvoir pendant une scène, il fallait que les pompiers sortent leurs lances à incendie, pour le raccord. Des conditions de tournage peu confortables, mais le résultat est là : dans la série, la jungle apparaît plus belle que jamais.
 

Guyane, création originale, 8 épisodes de 52 minutes, diffusion les lundis soir à partir du 24 septembre.