Deadwind, du pur nordique noir finlandais

Posté par Anaelle Adam le 2 Avril 2019

Sur le modèle de ses grandes sœurs, The Killing, The Bridge ou Top of the lake, la série met en scène une jeune policière abimée par la vie, incarnée par Pihla Viitala, plongée dans la résolution du meurtre sordide d’une femme découverte dans un terrain vague. La beauté industrielle et glaciale d’Helsinki sert d’écrin mortifère aux douze épisodes tricotés par Rike Jokela.

La couleur est annoncée dès le premier épisode : Le corps d’Anna Bergdahl est retrouvé sur le terrain vague d’un écoquartier en construction. Sofia Karppi, inspectrice à la Crime, reprend du service après le décès de son mari. Elle est chargée de faire équipe avec Sakari Nurmi, du pôle financier. Selon Usko, le mari d’Anna, la jeune femme se sentait menacée…

Palpitante et émouvante, Deadwind mêle à la fois enquête criminelle et drame personnel. La série met en avant le personnage de Sofia Karppi, qui s’efforce de survivre après le décès de son mari et qui s’occupe seule de ses deux enfants. Cette affaire incitera le duo à s’interroger sur la politique environnementale, la corruption et les secrets intimes, mais elle encouragera surtout l’héroïne à prendre des risques, quoi qu’il en coûte.

La vie personnelle de Sofia constitue un élément essentiel de l’intrigue. Impatiente et pragmatique, celle-ci prendra l’enquête très à cœur en raison des liens étroits qu’elle entretient avec la victime. Toutes deux étaient modernes et indépendantes, ambitieuses, proches de leur famille et mystérieuses.

Outre une investigation captivante et passionnante, Deadwind invite également à l’aventure émotionnelle avec la présence de personnages fascinants qui occupent un rôle crucial tout au long de la série. Véritable casse-tête intelligent, l’histoire séduira le public par la juste progression de l’enquête et un climat de plus en plus haletant.

Portée par un scénario brillant et complexe, Deadwind offre un regard étonnant sur la société actuelle, notamment à travers des problématiques environnementales, mais également sur la société scandinave et son mode de vie.

Deadwind, disponible dès le dimanche 7 avril à 21h sur Polar+

Retrouvez Polar+ sur : 

myCANAL

Facebook