Baron noir : devenir un as de la parole politique, mode d'emploi

Les personnages de Baron noir, à voir et revoir sur myCANAL, savent toujours exactement ce qu’il faut dire, et ne surtout pas dire. Voici quelques-unes de leurs techniques de communication.

Savoir mentir et aussi, dire la vérité. 

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, être politique, ce n’est pas forcément mentir comme un arracheur de dents.

Le député-maire du Nord Philippe Rickwaert (Kad Merad), vieux briscard du PS, est aussi menteur que sincère.

« Vous n’êtes ni routiers, ni chauffeurs de taxi, ni bretons, s’il y a une vitre cassée, vous êtes finis », lance-t-il par exemple sans ambages à un jeune en bac pro qui veut organiser une contestation.

Faire le show. 

Pour soutenir les étudiants en bac pro dans leurs revendications, Philippe Rickwaert, franc-tireur et non formaté, n’hésite pas à se présenter à l’Assemblée nationale vêtu d’un bleu de travail.

Une technique qui fait le buzz, et que d’autres politiques ont depuis utilisée dans la réalité, comme François Ruffin, qui s’est rendu dans l’Hémicycle en maillot de foot.

Communiquer avec la base. 

C’est une règle d’or : pas question de snober les simples militants.

Francis Laugier (Niels Arestrup), alors candidat à l’élection présidentielle, prend la peine d’aller rassurer les ouvriers d’une usine du Nord en personne, et n’a pas laissé son sens de l’humour à Solférino : « Pour l’usine, je vais prendre un engagement. Et un Picon bière ! »

Créer la surprise. 

En pleine crise politique, Philippe Rickwaert conseille au président d’agir à rebours de ce qu’on attend de lui, et même de filer à l’anglaise.

« Tu pratiques la chaise vide, tu installes le bras de fer, et là, tu peux négocier. Tu fais ton De Gaulle, tu disparais. (…) Regarde Jésus, il disparaît, il réapparaît, et ça fait 2000 ans que les gens aiment ça ! »
 

Anticiper le qu’en-dira-t-on. 

Quand le président doit justifier d’où viennent 200 000 euros suspects (de l’argent détourné), Rickwaert lui déconseille de prétendre qu’ils sont le fruit de la vente de sa cave. « 10 000 euros pour une bouteille de jaja ? Non ! » Les Français ne comprendraient pas… Mieux vaut dire qu’il a vendu son piano-forte.

On a beaucoup à apprendre de cet homme politique hors cadre, qui sait séduire, convaincre et fédérer comme personne.

Baron noir, Création Originale, saisons 1 et 2, 2 x 8 épisodes de 55 minutes, sur myCANAL.