Une belle soirée de m...
Posté par Pierre Ménès le 27 Novembre 2017
Lyon a perdu quasiment toute chance de disputer la Ligue des Champions après sa défaite à Gerland face à la Real Sociedad.

J'avais été extrêmement étonné quand j'avais lu que la Real Sociedad était un bon tirage pour l'OL. J'ai toujours dans l'idée qu'affronter le 4e de la Liga est tout sauf une bonne nouvelle et je ne partageais pas cet élan d'optimisme exagérément gonflé par la victoire 4-0 acquise face à une équipe de Nice décimée et le 3-1 à Sochaux.

Avant toute chose, il faut reconnaître que cette équipe basque a fait un match remarquable. D'abord parce que c'est une équipe qui a un vrai style de jeu. Un style à l'espagnole, basé sur une volonté constante de mettre le ballon au sol et de travailler sur toute la largeur du terrain pour ensuite trouver la profondeur. Un truc tout simple mais que personne - hormis peut-être Lorient - ne sait faire en Ligue 1.

Dès le début du match, les Lyonnais se sont retrouvés sur le reculoir, avec une première frappe de Vela qui a terminé sur le poteau. Ce n'était que partie remise, puisque Griezmann a ensuite inscrit un but exceptionnel avec ce ciseau à l'entrée de la surface. Quand je pense que la Real Sociedad est ruinée et qu'aucun club français ne s'est positionné sur le petit attaquant français… Après ça, les Espagnols ont eu tout loisir de mettre en place leurs deux lignes de quatre dès la perte du ballon, ce qui a considérablement gêné les Lyonnais.

Calme plat

Cela a aussi permis de s'apercevoir qu'à ce niveau, ce qui passe en Ligue 1 ne passe pas. Pas de profondeur, pas de puissance, pas de point d'appui… Et comme en plus, Grenier et Gourcuff peinaient à trouver des solutions, le jeu lyonnais était totalement stérile. Après, le but assez étonnant de Seferovic a scellé les débats. Et puis, pour que la soirée soit bien pourrie, Bisevac s'est fait assez logiquement expulser pour un deuxième carton jaune et je pense même qu'il y avait pénalty sur l'action et non coup-franc.

Avant ça, il y avait bien eu cette tête sur la barre de Gonalons - pour moi le meilleur Lyonnais du match, et de loin - mais globalement, le résultat est totalement mérité. Et c'est assez inquiétant à dire, mais hier soir, il n'était pas question de budget. L'OL était juste infiniment inférieur à l'ancienne formation de Montanier et le match retour ressemble déjà à une mission impossible.

C'est un coup d'arrêt retentissant pour l'OL, avec des conséquences tout aussi retentissantes sur la fin de mois d'août des Gones. Le mercato lyonnais aurait pu s'emballer en cas de qualif' pour la Ligue des Champions. Avec cette défaite à domicile et la très probable non-participation qui va avec, ce sera le calme plat entre Rhône et Saône...

Pierrot