Un coup pour rien
Posté par Pierre Ménès le 27 Novembre 2017
Statu quo en tête du classement après les matchs nuls de l’OM et du PSG. Sainté et Rennes poursuivent sur leur lancée et dans le bas du classement, Evian et Guingamp se sont donnés un peu d’air.

Après le nul du leader olympien mardi à Lorient, le PSG avait l’occasion hier soir à Lille, de prendre la tête du championnat pour la première fois de la saison. Ils n’y sont pas parvenus puisqu’ils ont dû se contenter du nul sur le même score que les Marseillais. Ce n’est d’ailleurs pas la seule analogie entre les deux matchs. Tous deux ont ouvert le score, d’une frappe lumineuse de Payet d’un côté, sur un remarquable mouvement Lucas-Lavezzi conclu par Cavani, de l’autre. 

Et tous deux se sont fait rejoindre avant la pause, l’OM sur un pénalty que Jordan Ayew a eu bien du mérite à transformer sous la pression de ses ex-coéquipiers - notamment Gignac -, le PSG sur un corner de Corchia que Sirigu a propulsé dans son propre but. En seconde période, Marseille a fait cavalier seul devant des Merlus qui ont cédé physiquement mais ont su bien défendre et sauver deux fois sur leur ligne. Les Phocéens n’ont pas eu leur réalisme habituel. 

Côté parisien, le match a été plus difficile. D’abord parce que le LOSC a fait un très bon match, attaquant la partie par une triple occasion avant de se créer d’autres occasions après le repos. Clairement, ce qui a fait la différence dans ce Lille-PSG, ce sont les gardiens. D’un côté, Sirigu qui se marque un but tout seul et de l’autre, Enyeama qui a une fois de plus multiplié les parades de haut niveau - notamment trois face à Lucas qui a été le meilleur joueur sur le terrain. Maintenant, en terme de qualité de jeu, j’ai trouvé Paris en progrès. Quant aux Lillois, s’ils parviennent à reproduire ce genre de prestation, ils ne resteront pas au fin fond du classement bien longtemps.  

En attendant Lyon ce soir contre Reims, les outsiders ont fait le boulot. Sainté s’est imposé très facilement à Montpellier. Pourtant, Galtier avait changé beaucoup de titulaires et de système. Mais avec Pogba buteur et à l’origine du second but signé Baysse, les Verts ont passé une soirée tranquille et semblent effectivement avoir puisé dans le derby une énergie et une confiance nouvelles. Ils avaient marqué 13 buts en 14 matchs. Ils viennent d’en mettre 5 en 2. Si ça, ce n’est pas une preuve.

 

Wass sait tout faire

Même s’il s’est fait pas mal secouer en fin de match, le Stade Rennais l’a emporté à Nice avec un nouveau but de Ntep. Seul Bordeaux finalement, a lâché du terrain avec un match nul extrêmement triste à Metz. Les Girondins n’avaient déjà pas été brillants à domicile face à Lille le week-end dernier, cette fois ils n’ont quasiment rien montré et peuvent remercier Carrasso d’avoir repoussé le pénalty de Malouda.

A part ça, dans le bas du classement Evian a réalisé une superbe opération en s’imposant à Bastia. Les Corses avaient pourtant ouvert le score, mais un nouveau coup-franc exceptionnel de Wass a permis aux Hauts-Savoyards d’égaliser avant que Nsikulu ne leur donne la victoire en fin de match. Ce Wass que la moitié des clubs de Ligue 1 voulait l’été dernier sait vraiment faire beaucoup de choses, et dans beaucoup de zones du terrain. Il est intelligent, il est adroit et ce serait vraiment dommage de perdre un joueur de cette qualité en L1.

Et puis le gros score du soir a eu lieu à Guingamp, où l’En-Avant a corrigé Caen 5-1, avec un doublé de Beauvue - qui fait une saison superbe - et un autre de Mandanne. Ce succès est évidemment important pour les Bretons, qui sortent de la zone rouge et gomment le 2-7 encaissé devant Nice il y a quelques semaines. En résumé : une belle soirée pour Gourvennec et ses hommes. 

Pierrot