Turquie-France : les (mauvaises) notes des Bleus

Posté par Pierre Ménès le 8 Juin 2019

Lloris (7) : Le pauvre se fait fusiller deux fois en première période et s’il n’est pas là en seconde, le nombre de buts encaissés par les Bleus peut tripler. Lui a été à la hauteur de sa réputation. C’était bien le seul.

Pavard (2) : Défensivement hors du coup, notamment dans le replacement. Il provoque une grosse occasion turque en seconde période sur une perte de balle inutile. Ce n’était pas un match de niveau international de la part du joueur du Bayern.

Varane (2) : Je n’ai pas souvenir d’avoir vu Varane aussi mauvais sous le maillot bleu, ni même avec le Real cette saison. Il perd un ballon de façon incroyable en première période et n’est pas au marquage sur l’ouverture du score. Il n’est pas le seul mais c’est quand même lui qui est censé diriger la charnière. Une charnière cataclysmique tout au long de la soirée.

Umtiti (2) : Autant la boulette de Varane a été sans conséquence, autant la sienne a directement mené au second but turc. Il a semblé manquer de compétition, ce qui est logique vu qu’il ne joue plus depuis des mois. Beaucoup de fautes, pas dans le coup.

Digne (2) : Une première période informe, défensivement comme offensivement. Il n’est pas du tout au marquage sur la remise de la tête qui amène le premier but. Remplacé par Mendy (4), qui était certainement censé apporter un plus offensif, ce qu’il n’a absolument pas fait. En revanche il a été bien meilleur que le joueur d’Everton sur le plan défensif.

Sissoko (4) : Au moins, lui a fait preuve de combativité. Au moins, lui a répondu au défi physique des Turcs, même s’il a commis beaucoup de fautes et n’a pas pesé dans le jeu. Donc, lui peut au moins se regarder dans une glace ce soir. 

Pogba (3) : Ce n’est assurément pas avec un match comme celui-là qu’il va séduire les dirigeants du Real. Il a été nonchalant et n’a eu strictement aucune influence sur le jeu des Bleus. Un match à oublier très vite et à ne surtout jamais reproduire. 

Matuidi (2) : Je ne sais pas s’il était blessé, mais de toute façon ce poste de faux ailier gauche est un leurre total. Ce n’est pas parce que ça a marché pendant la Coupe du Monde que ça doit être scellé dans le marbre, cette affaire. Remplacé par Coman (3), qui a laissé entrevoir une lueur d’espoir avec son centre en retrait pour Griezmann, avant de plonger dans la médiocrité ambiante et de prendre un carton pour simulation.

Griezmann (3) : Je lui mets (3) pour sa combativité et le fait qu’il a un peu plus couru que les autres. Mais il a été méconnaissable. Il a tout raté, y compris ses coups de pied arrêtés. Pour lui aussi, c’est un match à oublier d’urgence. 

Mbappé (2) : Une performance indigne de son talent. Il a pourtant eu plus de ballons en première période que face à la Bolivie mais il a joué avec un individualisme forcené et ne s’est jamais imposé sauf sur l’action où le milieu truc Tekdemir prend un jaune. En deuxième période, il a disparu de la circulation. Je ne sais pas ce qui lui arrive en ce moment, mais il faut qu’il se reprenne très vite.

Giroud (2) : D’habitude, quand on aime Giroud on dit qu’il a été habile dans ses remises ou qu’il a pesé sur la défense. Il n’a fait ni l’un ni l’autre, a perdu beaucoup de ballons et a été dominé physiquement par la défense turque. Remplacé par Ben Yedder, qui n’a pas pesé sur le match non plus. 

Pierrot