Tout VA !
Posté par Pierre Ménès le 27 Novembre 2017
Paris petit bras face à Reims, VA atomise Lorient, Toulouse ultra-réaliste à Evian et Bordeaux toujours allergique au money-time : c'était la première partie de la 9e journée de Ligue 1.

Vendredi soir, Bordeaux et Lille nous ont livré un match assez intéressant… pendant les 20 premières minutes - avec pas mal d'occasions de part et d'autres - mais qui est vite retombé dans la mollesse. Pour 2 raisons : d'abord parce que Bordeaux attaque toujours sans vraiment attaquer, tout en restant prudent, surtout en menant au score. Il manque à cette équipe la volonté d'enfoncer le clou, ce qui lui coûte cher puisque c'est le 3e match cette saison où les Girondins se font rejoindre à Chaban-Delmas dans les arrêts de jeu.

En face, Lille était une nouvelle fois loin de son meilleur niveau. La tarte à la crème veut que le LOSC encaisse au moins un but à chaque match de L1, mais moi c'est surtout l'indigence de leur jeu offensif qui m'inquiète. Payet a été inexistant, avec Kalou on est aux portes de l'imposture, Roux fait ce qu'il peut de façon, je dirais, assez limitée... Bref, devant ça ne va pas. D'ailleurs, l'égalisation survient sur un coup de pied arrêté tiré par un milieu défensif et repris de la tête par un défenseur central. Ca veut tout dire… A l'arrivée, ce match nul est assez logique.

Quant à Paris… Déjà, j'étais sur le derrière quand j'ai vu la compo de l'équipe. Six défenseurs de métier, Thiago Silva milieu déf', et Maxwell qui dérangeait plus qu'il n'arrangeait dans une zone où il y avait déjà Armand et Matuidi. Le Brésilien a finalement été plus utile quand il s'est retrouvé "libre" en seconde période, ce qui lui a d'ailleurs permis de délivrer une passe décisive. Moi j'ai juste envie de savoir si on est obligé quand on s'appelle le PSG et qu'on a un tel effectif, de jouer avec seulement 3 joueurs offensifs au Parc contre un promu.

Avec plus de joueurs devant, ça aurait permis à Paris de presser plus haut. Parce que dès que l'équipe n'a pas la balle, il y a un vrai problème de replacement et quelques faillites individuelles en défense avec notamment le dénommé Van Der Wiel, qui a été cataclysmique. La première mi-temps a été effroyable et Paris ne doit qu'au superbe arrêt de Sirigu - qui est d'ailleurs la copie conforme de celui de Lloris en Espagne - sur le pénalty de Diego de ne pas avoir été mené très logiquement au score.

La seconde période, avec des Rémois qui ont baissé de pied physiquement, a été plus à l'avantage de Paris. Ménez, même s'il a été maladroit comme ce n'est pas permis, a apporté beaucoup plus de vitesse que Nene, qui s'est entêté à continuer alors qu'il avait visiblement la pommette enfoncée. On va dire que les 3 points sont évidemment l'essentiel pour Paris. Mais quand tu es supporter du PSG et que tu as envie de voir du beau football, tu ne peux pas te satisfaire de ça.

J'aurai l'occasion d'en reparler ce soir puisqu'Ancelotti est l'invité du CFC avec Eto'o. Un dernier mot pour finir sur ce match, et il concerne les Rémois, qui n'ont pas été timides, qui ont joué au ballon et qui auraient mérité de faire match nul.

Mais l'événement de cette journée a eu lieu à Valenciennes. On attendait un match spectaculaire, c'est même allé dans le n'importe quoi par moment. Il y a eu deux buts, l'expulsion, deux fautes d'arbitrage, le but refusé… Après avoir passé 4 buts à Marseille, VA en a mis 6 à Lorient, avec des joueurs en état de grâce sur le plan offensif, que ce soit Danic ou Le Tallec. Le Tallec qui semble avoir trouvé LE club pour exprimer son talent.

Les Nordistes ont fait exploser une équipe de Lorient trop friable défensivement et qui en plus ajoute une nouveauté cette année : ils deviennent les rois du carton rouge, ce qui n'était pas leur habitude. Quoi qu'il en soit, Valenciennes est une équipe sympa, qui possède un stade magnifique, qui essaie toujours de jouer au ballon. Ca fait plaisir.

Après il y a des matchs un peu curieux. Evian n'a pas fait une mauvaise prestation face à Toulouse mais s'est heurté au réalisme du Téfécé, qui a cadré 5 frappes dans le match pour 4 buts. Dont 2 de Rivière, qui a bien fait de se couper les cheveux - il ressemble un peu à Ronaldo (le Brésilien) - et un de Tabanou qui n'est jamais aussi fort que lorsqu'il joue près du but adverse. Toulouse qui progresse et propose un style nettement plus agréable que les saisons précédentes.

Et puis il y a eu un Rennes-Montpellier extrêmement intéressant à suivre. Ce n'est pas la première fois que je le dis cette saison : je n'ai pas trouvé Montpellier nul, loin de là. Ils ont eu des occasions, ils ont pratiqué un jeu intéressant. Mais le problème, c'est que cette année ils n'ont ni la réussite ni le réalisme de la saison dernière. Difficile de dire ce qui cloche en ce moment à part ce manque de réalisme offensif et défensif. Les Rennais eux, retrouvent une place dans les dix premiers après cette 4e victoire consécutive.

Et surtout, beaucoup de joueurs sont nettement plus en forme qu'en début de saison. Pitroipa se maintient à un bon niveau, Alessandrini fait de bonnes choses. Et puis Erding est en train de  redevenir petit à petit le Erding de Sochaux. Il a déjà mis 4 buts cette saison, soit autant que la saison dernière. Il a été dangereux tout le match et a planté un joli but. Rennes, habitué aux bons débuts de saison et qui cale souvent par la suite va peut-être nous la faire à l'envers cette année...

Pierrot