Si le ridicule tuait...
Posté par Pierre Ménès le 27 Novembre 2017
Comment on appelle ce que vient de subir le LOSC à Munich, déjà...? Ah oui, c'est ça : une humiliation !

Hier soir, le Celtic Glasgow a infligé au Barça sa première défaite de la saison (hors Supercoupe d'Espagne), 2-1, dans un match où les Ecossais ont contré deux fois et passé le reste du temps arc-boutés sur leur but. Mais bon, ils ont battu le Barça alors que le Celtic n'est jamais qu'une équipe écossaise, avec tout le respect qu'on doit à ce championnat, qui n'est tout de même pas réputé pour être l'un des plus relevés d'Europe, a fortiori après la chute des Rangers.

Question : pourquoi ça ne nous arrive jamais, à nous ? Pourquoi Montpellier prend zéro point en deux matchs contre Olympiakos ? Pourquoi Lille en prend trois à domicile face au BATE Borisov ? Et pour ce qui nous concerne directement en ce mercredi soir, pourquoi le LOSC encaisse cinq buts en 35 minutes à l'Allianz Arena ? Je crois qu'avec cette humiliation on est en train de toucher à la misérable réalité de ce qu'est devenu le football français.

Alors oui, certains sont exaspérés de n'entendre parler que de Zlatan depuis deux mois et demi. Mais le Suédois, qui cache parfois la misère de sa propre équipe, cache aussi celle du foot hexagonal dans son ensemble. J'avoue que j'ai regardé le match avec toute l'attention qu'il méritait jusqu'à 5-0, mais après, j'ai décroché. Il y a des limites à tout…

Il faut quand même s'imaginer que Lille a encaissé cinq buts en une grosse demi-heure, dont trois par le remplaçant du remplaçant de l'avant-centre titulaire du Bayern ! Pas d'agressivité, pas de volonté et un laxisme défensif incroyable, à l'image du deuxième but bavarois sur lequel Ribéry trouve Pizarro avec une déconcertante facilité.

Plaisir et envie

Alors bien sûr que le Bayern est plus fort que Lille. Mais ce n'est pas une excuse pour offrir une prestation pareille. Le LOSC avait déjà démontré l'an passé qu'il n'avait pas le niveau Ligue des Champions. Il l'a tristement confirmé cette saison, avec ce bilan terrible de zéro points en quatre matchs, soit un de moins que Montpellier dont le bilan est tout aussi pitoyable.

Il faut donc que des Qataris viennent investir en masse dans un club de Ligue 1 pour que le foot français ne soit pas totalement ridicule en Ligue des Champions. C'est une situation qui prête assez moyennement à rire parce qu'on est malheureusement à notre place et que je ne vois guère d'éclaircie pointer à l'horizon. A mon avis, ce n'est pas prêt de changer.

Au fond, le problème n'est pas tellement que Lille prenne une tannée à Munich - même si on est en droit, une fois de temps en temps, d'espérer un exploit - mais d'échouer lamentablement face à des équipes de même niveau voire de niveau inférieur, sans jamais parvenir à se sublimer. Heureusement que Paris fait le boulot en LDC et que Lyon fait le sien en Europa League. Non seulement l'OL joue cette compétition à fond, mais avec plaisir et envie.

De plaisir et d'envie, je n'en ai jamais vu hier soir, dans les rangs lillois…

Pierrot