Russie-France : les notes des Bleus
Posté par Pierre Ménès le 27 Mars 2018

Lloris (5) : Un très bon arrêt avant le repos, un autre après. Il prend un but sur lequel il ne peut rien. Un match où il n’a pas vraiment été mis sur le gril.

Pavard (5) : Il n’a absolument pas été mis en danger sur le plan défensif. Son apport offensif a été assez limité, il n’a pas pris de risque fou avec la balle.

Koscielny (5) : Une ou deux étourderies dans la relance et il est très court sur le but russe. Le reste du temps il a pas mal géré mais on est en droit d’attendre plus d’un joueur de cette expérience.

Umtiti (4) : Lui n’a pas marqué de point sur ces deux matchs lors desquels il a été titulaire. Sa première mi-temps était pourtant correcte. Mais la seconde a été très faible, avec plusieurs interventions ratées et un placement parfois approximatif. On est loin du Umtiti du Barça…

Hernandez (5) : Il n’est pas très bien placé sur le but russe et s’est montré discret au niveau de son apport dans le jeu. Assez costaud globalement, mais sans plus.

Kante (7) : Encore une fois, une première période très brillante, au niveau de la récupération, du replacement et de l’engagement physique. Alors c’est sûr, il ne fait pas des trucs étourdissants avec le ballon, mais est-ce ce qu’on lui demande ?

Pogba (7) : Au-delà de son très joli coup-franc, je l’ai trouvé assez intéressant dans ses prises de balle, ses dribbles, ses transversales et ses choix de jeu. C’était un bon Pogba comme on aimerait en voir plus souvent.

Rabiot (4) : Le Parisien n’y arrive décidément pas en sélection. Je ne sais pas s’il paie sa supposée nonchalance, mais on n’a pas l’impression qu’il ait saisi toute l’ampleur du rôle d’un milieu de terrain international. Peu efficace à la récupération, il a en outre perdu des ballons assez dangereux. Il faut qu’il prenne conscience de ses insuffisances en Bleu et qu’il fasse beaucoup plus. Parce que pour l’instant, ce n’est pas ça.

Dembélé (4) : Un joli déboulé en première période… et c’est tout. Peu de bons choix, des accélérations mal maîtrisées… Il a semblé assez loin de son meilleur niveau.

Martial (4) : Quelques bonnes prises de balle, mais pas grand chose à l’arrivée. Il aurait pu faire plus et mieux. Pour un joueur dont la place dans les 23 est loin d’être assurée, c’était un match où il pouvait marquer des points. La déception n’en est que plus grande.

Mbappé (7) : Qui avait réclamé qu’il joue dans l’axe ? Voilà le résultat. Alors soyons bien clairs : il n’a pas fait un match extraordinaire. Mais ses accélérations peuvent faire la différence à tout moment. À l’image de cette action qui m’a marqué, où il réalise un passement de jambes et élimine un défenseur russe dans la surface sur deux mètres avant de centrer en retrait vers Martial. Sur son premier but, l’appel est excellent, le recentrage et la frappe à contrepied très bien exécutés. Sur le second, il enrhume bien le défenseur et profite de la grossière erreur de Lunev. Un doublé pour sa première titularisation au poste d’avant-centre en équipe de France, cela peut marquer les esprits, à commencer par celui du sélectionneur.

Griezmann, entré à l’heure de jeu, n’a pas pesé beaucoup sur la fin de match. Les autres n’ont pas assez joué pour être jugés.

Pierrot