dvd
Rennes, l'inquiétude
Posté par Pierre Ménès le 27 Novembre 2017
Alors que Marseille et Lille ont piétiné face à Reims et Nantes, Rennes a poursuivi sa déconfiture et se rapproche dangereusement de la zone rouge, que Valenciennes et Sochaux espèrent toujours pouvoir quitter.

Si l'on devait trouver un point commun entre Reims-Marseille et Lille-Nantes - les deux premiers matchs de cette 29e journée de championnat - ce serait assurément la faiblesse technique. C'est inquiétant parce que cette non-volonté de jouer et de marquer des buts chez plusieurs équipes de Ligue 1, on en parle assez souvent, mais en l'espèce on est au-delà. Reims-OM, même si le match n'était pas totalement déplaisant à regarder, a atteint un niveau de déchet technique ahurissant.

Alors au risque de me répéter - tant pis -, ce n'est pas possible de faire des matchs et d'espérer voir un spectacle de qualité sur une pelouse aussi minable. Une fois de plus. Sauf que cette fois, l'excuse de la météo et des pluies continuelles n'est plus valable. Alors ce match, parlons-en : en première période, j'ai trouvé l'OM plus séduisant que le Stade de Reims, même si ce sont les Champenois qui ont eu les meilleures occasions.

Et puis, au moment où l'on pensait que les Olympiens allaient traduire leur domination par un but, ils se sont fait surprendre par un joli but de la tête signé Devaux. Et c'est Gignac qui a égalisé en étant là au bon endroit, au bon moment. Mais autant je pense que les hommes de Fournier peuvent regretter de ne pas avoir assez cru en leurs chances, autant pour l'OM ce point est insuffisant pour espérer obtenir quelque chose d'intéressant en fin de saison.

Il faudrait que les Marseillais montrent autre chose. Il n'y a pas de liant, pas de cohérence et pas de progrès dans cette équipe. Et encore une fois, la grosse confiance, le flair et la grinta de Gignac ont sauvé l'OM d'une nouvelle défaite en championnat. Mais si Reims-Marseille n'a pas été un sommet loin s'en faut, que dire du Lille-Nantes disputé samedi après-midi au stade Pierre-Mauroy ?

Quel ennui !

Pour moi, c'était tout simplement un match indigne de la Ligue 1, d'autant qu'on peut moins incriminer la pelouse sur coup-là. Alors pour Nantes, pire équipe de Ligue 1 en 2014, jouer défensif chez le 3e du classement, c'est assez logique. Et le pire, c'est que ce sont eux qui ont été les plus intéressants sur le plan offensif !

Car la prestation lilloise est juste indigne d'une équipe qui vise la 3e place. Ponctuellement, ça peut arriver de rater un match. Mais avec le LOSC, cela arrive quand même assez régulièrement. Et puis bon, quel ennui ! Quel manque de créativité ! Quel manque de prise de risque aussi. Ça, pour une équipe bien en place, elle est bien en place.

Mais, bien en place face à une formation nantaise venue pour ne pas prendre de but, ça donne ce qu'on a vu : un non-match. Au moment où l'on est en train de nous expliquer que le foot français vaut des centaines de millions d'euros, il serait de bon ton que le foot français le prouve sur le terrain. Il n'y a pas que les diffuseurs qui ont des devoirs…

Et puis en soirée, on a eu droit à un gros resserrement en queue de peloton. La victoire de Guingamp à Ajaccio permet aux Bretons de prendre une vraie option et d'enterrer définitivement les Corses. Celle de Sochaux, qui commence à gagner et qui a dominé sans problème Lorient, et celle de Valenciennes qui l'a emporté dans le match de la peur à Evian grâce à un but de l'excellent Waris, contribuent à ce resserrement.

Kung-fu et aile de pigeon

Et dans cette lutte pour ne pas descendre, on peut désormais incorporer Rennes, battu à domicile par Toulouse. C'est le match que j'avais choisi de suivre. On sait depuis le début de la saison que Toulouse est très à l'aise à l'extérieur et beaucoup moins à domicile. C'est un match que les hommes de Casanova ont joué à leur main, bien aidé par Toivonen qui a ouvert le score contre son camp.

Derrière, un coup-franc de Chantome et un but de Serge Aurier, qui réalise une saison vraiment incroyable, ont enfoncé le clou. On pourra cependant dire que les gardiens toulousains n'ont pas été bons cette année devant Rennes. On se souvient qu'Ahamada avait réalisé une prestation cataclysmique lors du 0-5 de l'aller au Stadium. Hier soir, les deux buts bretons sont pour le jeune et pourtant prometteur Boucher.

Il n'empêche qu'au final, Rennes n'a que 3 points d'avance sur le premier relégable, à savoir Valenciennes. La situation commence donc à devenir franchement problématique car le club est dans une vraie spirale négative et semble surtout sans solution.

Un mot pour finir sur les deux fautes inadmissibles commises par Squillaci et Cahuzac lors de Nice-Bastia. Le premier nommé nous a offert un attentat sur Abriel et le second a essayé de faire passer un coup de kung-fu dans la tête de Rafetraniaina pour une aile de pigeon, ce lui a justement valu un rouge. Depuis le début de la saison, les Bastiais ne s'étaient pas fait remarquer sur ce terrain. C'est désormais chose faite et il ne reste plus qu'à espérer des nouvelles rassurantes pour la cheville d'Abriel.
 

Pierrot