Paris, quel ennui...
Posté par Pierre Ménès le 27 Novembre 2017
Oui, Paris a gagné sans trembler. Oui, le PSG a rempli son contrat et oui, Di Maria a marqué son premier but avec sa nouvelle équipe. A part ça ? Eh bien pas grand chose, justement…

Evidemment, sans la moindre surprise, le PSG a facilement battu Malmö. Mais pour tout vous dire, je n’ai pas aimé ce match. Même si Paris a inscrit deux jolis buts, même si le gardien de Malmö a fait plusieurs superbes arrêts (devant Luiz, Di Maria et Lavezzi notamment), l’impression d’ensemble m’a profondément ennuyé. Cette équipe n’a donc jamais envie d’enfoncer le clou, sauf lors des grands matchs. On a l’impression que face aux équipes qui leur sont inférieures, Paris gère. Et c’est très emmerdant à regarder.

Jusqu’au but de la tête de Cavani, la deuxième période était d’un ennui absolu, avec un jeu pédant. Tricoti-tricota, on se fait des petites passes… Moi j’adore le jeu de passes mais c’est comme tout, ça a ses limites. Franchement, le PSG ne m’a pas convaincu sur le plan offensif. Ibra a été très mauvais, même s’il a des excuses vu le faible nombre de matchs qu’il a joués depuis le début de la saison. Et jusqu’à son but, Cavani a été très mal servi.

On a plus vu Di Maria, qui a d’abord ouvert le score avec cette sublime petite lunette du gauche sur une passe de Verratti, et créé beaucoup de choses. Après il y a aussi pas mal de déchet mais Di Maria, c’est Di Maria, on ne le découvre pas. C’est le même qu’on voyait au Real, un gigantesque bouffeur de ballons. Et ce n’est pas forcément lui qui va donner au PSG la vitesse qui manque parfois dans son jeu. Ah ça, il va se régaler avec Verratti cette année, on l’a vu hier soir, mais j’attends encore de voir.

Et puis il y a eu le deuxième but sur un centre de Maxwell repris de la tête par Cavani après une déviation en aile de pigeon de Zlatan, la seule chose que le Suédois ait réussi dans sa soirée. Avec ce cinquième but en trois matchs et une prestation dans le jeu plutôt pas mal, Cavani s’est montré à son avantage et a perdu moins de ballons que d’habitude. Avec Di Maria dans le trio offensif, celui lui permet de jouer plus souvent dans l’axe qu’avec un Lucas et un Lavezzi. Il pourrait être l’un des grands gagnants de la présence du gaucher argentin.

Mais d’une manière générale, j’attends quand même beaucoup mieux et hormis celui de la victoire, le PSG ne m’a donné aucun plaisir.

 

Pierrot