Paris – Monaco : Récupérer la suprématie nationale pour tenter d’oublier
L’affiche de la 33e journée oppose, ce dimanche soir (21h Canal +), le Paris Saint-Germain et l’AS Monaco au Parc des Princes. Devant leurs supporters, les joueurs d’Unai Emery ont l’opportunité d’être sacrés Champion de France devant le dauphin monégasque, et de tenter de faire oublier la déception européenne née du retour face au Real Madrid.

Sans avoir foulé la moindre pelouse européenne cette semaine, le PSG semble avoir traversé cette période parsemée d’exploits et de duels passionnants comme un fantôme qui planait sur la planète football. Que ce soit la Roma, la Juventus, puis l’OM, pour ne citer qu’eux, tous ont offert des matches retours ahurissants dans lesquels ils ont refusé l’élimination. La Juventus est pourtant morte à Madrid, mais elle est morte avec les honneurs. Après avoir engagé les armes. Ce qui avait manqué au PSG. L’OM n’a certes pas affronté le Real Madrid jeudi soir, mais avec ses armes plus modestes également, l’OM est parvenu à renverser une situation pourtant bien mal engagée. L’OM aurait pu y rester après tout, cela aurait été beau également.

Puisque le PSG est revenu brutalement à son quotidien national, la fin de saison ressemble à un long chemin de croix pour Unai Emery et ses joueurs. L’entraineur, condamné, ne semble plus en mesure de motiver son groupe pour les objectifs restants et même si le travail est fait, avec la victoire en Coupe de la Ligue et la possibilité du titre de Champion ce soir avant la Coupe de France, le bonheur ne règne pas au PSG. Entre l’attente de la nomination du nouvel entraineur, les questions que se posent certains joueurs sur leur avenir, difficile de tirer le meilleur et la rencontre à Saint-Etienne vendredi dernier en a été la parfaite illustration. C’est pourtant le seul match nul du PSG post Madrid (4 victoires) mais cela ne suffit pas au bonheur des Parisiens. Il reste alors l’idée de pouvoir célébrer un titre à domicile, devant ses supporters, mais là encore le projet n’emballe pas tout le monde. Le CUP, principal pour ne pas dire unique artisan de l’animation dans les tribunes du Parc des Princes a demandé une « tribune morte » ce soir face à Monaco. Le CUP ne boude pas ses joueurs mais les instances, qui ont suspendu ses membres pour cette rencontre après l’utilisation de fumigènes face à l’OM. En réclamant de ne pas supporter son équipe, ou de ne pas se rendre au stade, même les plus fringants supporters du PSG semblent se désintéresser de l’enjeu national que représente cette rencontre.

Monaco, pour l’honneur et la 2e place

L’unique enjeu de la fin de saison pour l’ASM consiste à garder sa deuxième place en Ligue 1 afin de passer l’été à panser la nouvelle saignée de départs qui s’annoncent (Sidibé, Fabinho, Lemar) après déjà avoir passé cette saison à tout reconstruire. C’est le défi perpétuel de Leonardo Jardim et il le sait parfaitement, sauf qu’en cette fin de saison 2018, Monaco semble comme amorphe et impatient d’en finir. L’OL est revenu à 4 points avant la rencontre de ce soir, et si Monaco laisse son titre au Parc des Princes ce soir, il faudra alors remettre un peu de carburant pour pérenniser cette 2e place. Ensuite, il sera peut-être temps pour Leonardo Jardim de quitter le navire, en même temps que ses derniers cadres, pour un projet plus ambitieux. Il le mérite au même titre que ses joueurs et son aventure extraordinaire à Monaco aura permis de le révéler au grand jour. Après tout, ainsi va la vie sur le Rocher depuis quelques temps désormais.

Alors que Monaco a plutôt l’habitude de bien réussir ses matches au Parc des Princes, impossible de penser que Monaco va se présenter en victime expiatoire à Paris, et la défaite 3-0 en finale de la Coupe de la Ligue voudra certainement être vengée. Suffisant pour imaginer un exploit et repousser le sacre national du PSG ? Pas sûr, et en réalité comme depuis le début de la saison ce sont les joueurs Parisiens qui décideront du sort de cette rencontre. Monaco peut se déplacer avec les meilleures intentions du monde, si le PSG a décidé de sortir de sa morosité ambiante, Jardim et ses hommes peuvent déjà penser au match d’après.

Emmanuel Trumer