Paris, la victoire en marchant
Posté par Pierre Ménès le 27 Novembre 2017
Paris gagne au petit trot, Montpellier lance sa saison et les deux clubs corses ne lâchent rien.

C'est beau de pouvoir gagner un match de Ligue 1 en jouant à 20% de ses possibilités et en se passant de 7 joueurs. Eh oui, c'est ça le PSG d'aujourd'hui. Gameiro n'a pas fait un match comme titulaire cette saison, il plante un doublé. Ancelotti se permet de donner du temps de jeu à Hoarau et Rabiot, l'équipe gère sa 2e mi-temps en jouant au ralenti, bref, la vie est douce à Paris…

Il faut dire que les joueurs de la capitale ont eu la bonne idée de se mettre à l'abri très rapidement puisqu'il y avait déjà 2-0 au bout d'une demi-heure de jeu. Après ça, on a clairement eu droit à de la gestion en bonne et due forme. Logique vu la semaine autrement plus dangereuse qui s'annonce pour le PSG, entre le déplacement à Porto mardi en Ligue des Champions et le choc au sommet de dimanche soir au Vélodrome.

Après une première mi-temps porteuse d'espoir en termes de jeu, les Sochaliens ont bien indiqué dès le début de la deuxième période que leur seul objectif de la soirée serait de ne pas repartir avec une valise. Du coup, ça nous a donné un second acte particulièrement insipide. Mais bon, à l'arrivée c'est une 4e victoire consécutive pour Paris et le 3e match d'affilée sans encaisser de but. C'est sûr qu'avec Thiago Silva derrière, ils ne vont pas en prendre beaucoup cette saison.

Ce mec est d'un calme et d'une propreté ahurissantes. Bien sûr, il sera sans doute mis en difficulté cette saison face à des attaquants de haut niveau, mais quel joueur… Et puis, ça fait plaisir pour Gameiro. J'ai toujours pensé que, si l'équipe avait joué pour lui l'an passé, il aurait largement dépassé la barre des 20 buts (il en était déjà à 9 à la trêve). Il a souvent été oublié depuis le début de l'année 2012, mais avec ce doublé d'avant-centre, il va récupérer un peu de confiance et de crédit auprès d'Ancelotti.

Rothen a de beaux restes

En soirée, Montpellier a enfin démarré sa saison en l'emportant sans discussion à Nancy, après 3 défaites consécutives sur des terrains synthétiques. Les champions de France se sont parfois fait bouger par les Lorrains mais ont globalement dominé les débats et ont marqué à l'heure de jeu par Belhanda, avant que Camara ne scelle le score en fin de rencontre. Avec cette seconde victoire de la saison, les hommes de Girard se sont rassurés avant leur déplacement à Gelsenkirchen en LDC.

A Ajaccio, Alex Dupont a réussi ses retrouvailles avec le club qui s'est débarrassé de lui la saison dernière. Emmenés par un très bon Mutu, les Corses ont dominé la première mi-temps mais n'ont trouvé l'ouverture qu'après le repos, au moment où les Finistériens revenaient dans le match. Ca fait 9 points pour l'ACA, soit déjà bien plus que l'an passé à la même époque.

Dans les autres matchs, on notera le spectaculaire et très accroché (8 cartons jaunes) match entre Nice et Bastia. Les Azuréens ont fait la course en tête pendant tout le match, ont dominé dans tous les compartiments du jeu (possession, tirs, passes) mais sont tombés sur des Bastiais qui ne lâchent rien et qui auraient même pu repartir avec les 3 points si le coup-franc monstrueux de Modeste à la dernière minute était rentré au lieu de se fracasser sur la barre. Un match où Rothen, auteur d'un but sur coup-franc direct et d'une passe décisive, a montré qu'il avait encore de beaux restes.

Enfin, quelques réflexions en vrac pour finir : d'abord pour saluer le FC Lorient, toujours invaincu après 7 journées de Ligue 1 même s'il a fallu attendre les cinq dernières minutes pour voir Sunu égaliser sur le terrain d'Evian. D'un autre côté, les hommes de Gourcuff avaient trouvé la barre puis le poteau plus tôt dans le match et ce nul n'est donc pas volé. Et puis, j'ai l'impression que la saison va être très compliquée du côté de Troyes, battu à domicile par Toulouse et qui n'a toujours pas gagné cette saison.

A ce soir avec Marseille, Saint-Etienne, Lyon et Bordeaux au programme.

Pierrot