dvd
Paris, la "latéral attitude"
Posté par Pierre Ménès le 27 Novembre 2017
Malgré une prestation assez quelconque, le PSG a ouvert sa saison par une victoire sur la pelouse de Bastia. Dans le même temps, Monaco a concédé le nul à domicile face à Guingamp.

Depuis le début des matchs de préparation, Aurier, Meunier et Kurzawa ont marqué deux fois chacun. Ce qui montre bien que dans le nouveau système mis en place par Unai Emery, le rôle des latéraux est capital. Aurier et Kurzawa, titulaires pour l’ouverture de la Ligue 1, ont sorti un match de Titan à Furiani. Ils ont longtemps été les seuls puisque pendant une heure, on a eu droit à un PSG extrêmement décevant, imprécis et abusant du jeu long. Surtout, il a fallu attendre la seconde période pour voir un Parisien tenter un dribble. 

Ben Arfa avant-centre, c’est clairement une fausse bonne idée. Même si c’est vrai que Jesé est arrivé très récemment et que Cavani était blessé. Mais en première période, Bastia s’est régalé face à un champion de France imprécis et jouant trop direct. Et c’est même Crivelli qui a eu la plus belle occasion du premier acte. La situation s’est grandement améliorée en seconde période avec l’entrée de Jesé, qui est un spécialiste du poste et qui est d’ailleurs à l’origine du but de Kurzawa. Mais pour le reste, on a vu des joueurs assez apathiques.

Pastore, si brillant contre Lyon lors du Trophée des Champions, a été inexistant, Lucas n’a pas été très bon non plus et Di Maria à peine mieux. Défensivement en revanche, le PSG a été sérieux et efficace même si Crivelli a posé pas mal de problèmes sur le plan physique à la charnière Kimpembe-Luiz. Maintenant, si la victoire est assez poussive, il serait un peu hâtif de tirer des conclusions après ce match inaugural. L’important pour Paris, c’est déjà de l’avoir emporté. 

Pas de conclusions hâtives…

Malheureusement, comme trop souvent à Bastia, il y a toujours un crétin pour balancer un bâton sur la tête d’un joueur - Lucas en l’occurrence - qui s’apprête à tirer un corner. Et à la moindre occasion, Squillaci hurlait au scandale et a d’ailleurs provoqué une quasi bagarre générale pour un tacle de Matuidi qui méritait un jaune mais certainement pas d’envenimer les choses comme ça. On a l’impression que rien ne change à ce niveau-là. 

Côté parisien, il va falloir attendre plusieurs semaines et l’incorporation des recrues - seul Ben Arfa a débuté ce soir - pour se faire une idée. Disons que la qualité de la prestation est clairement en-dessous de ce que le champion de France avait montré lors des matchs amicaux et du Trophée des Champions. Pour le moment…

Et puis un mot pour finir sur Monaco, tenu en échec par Guingamp à Louis-II. Je n’ai pas vu le match, mais je constate que comme d’habitude, Monaco a beaucoup de mal à domicile. Plombés par une première mi-temps catastrophique, les Monégasques ont eu une réaction d’orgueil après le repos et ont arraché le nul dans les vingt dernières minutes en grande partie grâce à l’excellent Silva. C’est une mauvaise opération mais là encore, on se gardera bien de tirer des conclusions hâtives…

 

Pierrot