Paris – Guingamp : tournée d’adieu et honneur en jeu
L’affiche de la 35e journée de Ligue 1 oppose, ce dimanche soir (21H, Canal +), le Paris Saint-Germain et l’En Avant Guingamp au Parc des Princes. Une rencontre qui intervient quelques jours après l’annonce officielle du départ en fin de saison d’Unai Emery et sans réel enjeu sportif, mis à part les quelques records restants à conquérir pour le PSG et l’impossible espoir européen des Bretons.

C’était un secret de polichinelle, et certains joueurs avaient même vendu la mèche quelques semaines plus tôt, mais l’histoire entre le PSG et Unai Emery s’arrêtera officiellement à la fin de la saison à l’expiration du contrat de l’entraîneur basque. C’est déjà une victoire pour le PSG, cette fois pas de fracas comme ce fut le cas avec Laurent Blanc, limogé après avoir été prolongé quelques mois auparavant. Cela semble également être une libération pour le technicien espagnol, qui a même eu le privilège de pouvoir annoncer son départ vendredi dernier en conférence de presse. Conscient de ne pas avoir réussi dans son objectif de faire franchir un cap à cette équipe au niveau européen, Emery ne se faisait plus d’illusion depuis quelques temps déjà sur son avenir parisien, et il espère désormais terminer son aventure avec un 7e titre personnel, lors de la finale de la Coupe de France, avant de se tourner vers autre chose.

Pour les joueurs du Paris Saint-Germain cette annonce ne change pas grand-chose. Déjà au courant du départ de l’entraineur, l’effectif parisien attend la finale face aux Herbiers pour terminer le travail avant de se tourner vers la Coupe du Monde. En Ligue 1, c’est un PSG aux deux visages que l’on peut observer. Celui impérial à domicile, que personne ne parvient à contrarier (Paris a gagné tous ses matches au Parc des Princes en Ligue 1 cette saison) et puis celui qui se déplace avec une envie contestable comme en attestent les prestations à Saint-Etienne ou Bordeaux. En réalité, tout le monde est conscient que tous les records nationaux ne combleront pas les secousses nées de l’élimination européenne.

Guingamp, le rêve fou de Kombouaré

L’EAG se déplace au Parc des Princes sans pression ce dimanche soir. Auteur d’une saison déjà réussie, l’effectif d’Antoine Kombouaré se retrouve même placé pour viser une qualification européenne en fin de saison. Pour cela, il faudra une victoire ce soir et même si cela ressemble à une mission impossible, l’entraineur des Bretons veut y croire : « Aller tenter l'impossible, aller créer l'exploit, c'est ce qu'on voudrait ». Une victoire au Parc des Princes permettrait à Guingamp de revenir à 3 points de Nice, actuel détenteur de la 6e place (européenne en cas de victoire du PSG face aux Herbiers), mais cela validera surtout la volonté de Kombouaré d’amener Guingamp dans un nouveau monde.

Il y a quelques semaines, l’entraineur français s’était agacé lorsqu’on lui avait parlé de maintien pour son groupe et avait alors évoqué un avenir bien plus radieux pour les siens. Il a été écouté et Guingamp surf sur une spirale très positive. Suffisant pour être les premiers à faire tomber le PSG à domicile sur la scène nationale ? Au vu de la forme des joueurs de la capitale à domicile pas certain. Mais au pire, si cela tourne mal comme ce fut le cas pour le désormais ex champion de France monégasque (7-1), Guingamp pourra toujours se dire qu’il participe également à la fête et que sa saison le mérite bien.

Emmanuel Trumer