Paris faillit, VA réjouit
Posté par Pierre Ménès le 27 Novembre 2017
Le foot enthousiasmant de Valenciennes, Lille et Rennes qui se replacent et un derby breton pourri par l'arbitrage : voilà pour l'essentiel... Oh, j'allais oublier : le PSG a perdu.

Bien évidemment, l'événement de cette 11e journée de Ligue 1, c'est la première défaite en championnat du Paris-Saint-Germain, concédée au Parc des Princes face à Saint-Etienne. Alors bon, j'avais lu les commentaires des uns et des autres après les victoires "écrasantes" du PSG contre Reims (1-0) et à Nancy (1-0). En substance c'était : "Ferme ta gueule Pierrot, seule la victoire est belle…"

OK, les gars. Mais j'attends toujours l'ersatz du commencement d'un début de fond de jeu dans cette équipe. Une équipe totalement livrée à elle-même sur le plan offensif et qui ne possède qu'un seul joueur de percussion : Ménez. Paris n'arrive pas à produire du jeu et d'ailleurs, on peut remarquer que Zlatan n'a marqué que 3 buts au Parc depuis son arrivée. Pourtant, la tactique stéphanoise était aussi simpliste que prévisible.

Visiblement, elle était aussi judicieuse. Et tenait en une ligne : "Tenir le coup une petite heure et faire rentrer Aubameyang pour profiter des contres". Alors c'est vrai, les Verts parviennent à marquer deux buts en ne cadrant qu'une seule frappe. Mais sur l'ensemble du match, les hommes de Galtier ont fait preuve de beaucoup de calme, en défense autour de Perrin et au milieu autour d'un Clément qui s'est offert un joli retour au Parc.

Trop de choses ne fonctionnent pas dans ce PSG. Avec cette équipe, tu arrives toujours à battre les petites équipes. Mais quand l'opposition monte un peu en gamme - ce qui était le cas face à Sainté - et qu'on propose quelque chose d'un peu plus relevé aux Parisiens, il n'y a pas beaucoup de solutions. Et puis il y a aussi l'expulsion d'Ibra, qui me paraît quand même plus que justifiée. Là aussi, j'ai déjà lu les arguments des pro-parisiens - "Il ne regarde pas, ce n'est pas volontaire"…

VA : le foot que j'aime

Pas volontaire, peut-être, mais personne ne lui demande d'aller mettre le pied à 1,50 m du sol en pleine surface adverse. A cet endroit et à cette hauteur, il y a quand même une forte probabilité de rencontrer un obstacle. Heureusement que Ruffier est costaud, parce qu'il aurait pu prendre cher sur ce coup-là. Combien de matchs va prendre le Suédois ? Voilà un sujet qui va alimenter les gazettes dans les jours qui viennent. Ca m'étonnerait qu'il n'en prenne qu'un seul…

Vendredi, ceux qui étaient attentifs sur Canal+ Sport ont constaté que je n'ai pas pu voir Brest-Lorient en direct puisque j'étais à Bercy. Je l'ai regardé plus tard, et j'ai vu une nouvelle victoire de Brest à Le-Blé, mais j'ai surtout été le témoin d'un assassinat ! Celui des Merlus par monsieur Chapron, qui a juste refusé un pénalty flagrant aux Morbihannais et accordé un but hors-jeu aux Finistériens. C'est tellement banal qu'on ne va pas insister plus que ça…

Et puis en ce samedi soir, j'avais décidé de prendre du plaisir, pour rattraper celui que je n'avais pas eu avec PSG-Sainté. J'ai donc décidé de regarder Valenciennes-Sochaux et franchement, bien m'en a pris. Parce que j'ai vu le foot que j'aime : des mouvements au sol, des mecs qui jouent collectif, les uns pour les autres. Quand tu as au milieu des joueurs comme Kadir, Danic et Dossevi, plus un finisseur du calibre de Pujol (ou Le Tallec) devant, ça devient compliqué à gérer pour l'adversaire. Et ça donne aussi un match agréable, 3 jolis buts, beaucoup d'occasions et, in fine, une belle soirée de foot.

C'était apparemment moins réjouissant à Evian, où Lille a continué sa marche en avant au terme d'un match pas brillant mais maîtrisé. Tout comme Rennes, qui a signé sa 5e victoire en 6 matchs. Sans être transcendante ni faire de bruit, l'équipe d'Antonetti se replace dans la première partie de tableau. Du coup, ce dimanche devient intéressant car Marseille, Lyon et Toulouse peuvent se rapprocher d'un PSG qui n'a pas encore le titre de champion dans la fouille. Loin de là...

Pierrot