Paris est sur les rails
Posté par Pierre Ménès le 27 Novembre 2017
Le PSG atomise Bastia, Montpellier fait du surplace, Lorient et Toulouse s'en tirent bien. Voilà en gros le résumé de la première session de la 6e journée de Ligue 1.

Dans l'esprit, Montpellier a livré un match ressemblant un peu à celui disputé face à Arsenal en Ligue des Champions mardi. A savoir une première mi-temps d'une grande médiocrité et une seconde nettement plus enlevée. Juste avant le repos, Aubameyang a ouvert le score, ce joli but confirmant encore une fois l'excellente saison passée du Gabonais. Après que Gradel a raté le break en échouant devant Jourdren, les Héraultais ont alors eu le mérite de revenir à la marque.

On remarquera à ce propos que l'embellie montpelliéraine a plus ou moins coïncidé avec la sortie de Belhanda. Il faut dire que pour l'instant, on est bien loin du Belhanda de la saison dernière. Et puis je ne peux pas passer sous silence le coup de coude de Yanga Mbiwa sur Hamouma. C'était pourtant sous les yeux du 4e arbitre, mais ce dernier a estimé que c'était de la simulation. C'est sûr, il n'y avait pas fracture de la mâchoire donc Hamouma a forcément simulé. Pfff…

J'ose espérer que la commission de visionnage va le sanctionner de 3 matchs. A moins que les coups de coude ne soient permis pour les Montpelliérains - une dérogation? - ou que le statut d'international de Mapou lui garantisse l'immunité. Non, c'est inacceptable, tout comme les déclarations de Girard qui a donc comparé le Dynamo Kiev aux Pink Floyd et pleurniché sur le fait que le MHSC devait jouer 3 jours après son match de Ligue des Champions.

90% du temps en marchant = un doublé et une passe décisive

On lui fera juste remarquer que Bordeaux, Marseille et Lyon jouent demain, soit 3 jours après leur match d'Europa League. Si Girard ne voulait pas jouer tous les 3 jours, il fallait le dire avant et refuser de s'aligner en Ligue des Champions. Avant de geindre à tout bout de champ, le technicien montpelliérain devrait déjà commencer par gagner un match.

Gagner, le PSG ne sait plus faire que ça depuis trois semaines. A sa main, à son rythme, et malgré une équipe de départ pas mal remaniée, Paris est allé s'imposer avec la plus grande facilité à Bastia. Avec encore un Ibrahimovic assez impressionnant. Il a dû jouer 90% du temps en marchant et au final, il termine avec un doublé et une passe décisive. Alors c'est vrai, en face, Bastia était très faible, notamment en défense centrale.

Archi-dominés, les Corses ont essayé de compenser avec plus d'agressivité et je me demande encore comment Angoula a pu terminer ce match sans le moindre carton. C'était sans doute plus facile pour monsieur Ennjimi d'en mettre un à Zlatan. Malgré le score, les Bastiais se sont créés quelques occasions et ont obligé Sirigu à sortir le grand jeu, que ce soit sur le coup-franc de Khazri ou sur la reprise à bout portant de Maoulida en fin de match.

Ce qui ne fait que souligner le gros problème de réalisme dont souffrent les Insulaires depuis le début de la saison. Côté PSG, on a l'impression que l'équipe a pris son rythme de croisière et notamment le jeune trio du milieu de terrain, qui a encore été impressionnant. Verratti, Chantome et Matuidi ont encore brillé et ça va être dur pour les autres, que ce soit Sissoko et même Thiago Motta, de récupérer leur place de titulaire.

Ahamada buteur !

Et puis en soirée, on avait droit à 5 matchs et notamment ceux de deux équipes bretonnes : l'une qui va bien (Lorient), et l'autre qui va mal (Rennes). Ce sont pourtant les Rouge-et-Noir qui ont fait le meilleur match des deux. Mais à Toulouse, les hommes d'Antonetti ont laissé échapper le bénéfice d'une précieuse victoire à l'extérieur en encaissant au bout du bout des arrêts de jeu un but incroyable… d'Ahamada ! Le gardien toulousain est monté sur un dernier coup-franc et a battu Costil de la tête pour l'une des images fortes de ce début de saison.

Les Merlus ont eux aussi évité la défaite en fin de match grâce à un but de Monnet-Paquet. Contre-performance ? Oui au vu du classement avant le match et compte tenu du fait que le FCL jouait à domicile. Mais il ne faut pas non plus être trop exigeant avec les joueurs de Christian Gourcuff, qui restent invaincus. On peut en revanche être inquiet pour Nancy, qui confirme ses difficultés de début de saison.

Une semaine après leur non-match à Marseille, les Lorrains en ont encore pris une bonne du côté de Reims - qui pointe ce soir à une étonnante 5e place. Rien ne va plus pour les Lorrains, qui ont pris cette fâcheuse habitude de réaliser quelques belles séries de défaites, souvent en première partie de saison d'ailleurs. Mais méfiance, car en général ils sont beaucoup mieux après la trêve. On attendra donc avant d'enterrer l'équipe de Jeannot Fernandez.

A l'inverse, on peut d'ores et déjà annoncer que la saison va être très compliquée pour Troyes. Déjà derniers, les Aubois semblent, tout comme les Bastiais, un peu faiblards pour le niveau Ligue 1.

Allez, on se retrouve ce soir après le CFC avec un dimanche copieux.

Pierrot