Où en sont les Bleus ?

Posté par Pierre Ménès le 6 Septembre 2019

C’est bien de poser la question, mais pas facile d’y répondre. Depuis le triomphe moscovite de juillet 2018, on ne peut pas dire que l’équipe de France ait fait lever les foules. On a oscillé entre les matchs moyens où l’on était plus dans la commémoration de la victoire et les festivités que la vraie compète et les matchs très décevants voire inquiétants. La Ligue des Nations a été un peu jouée par-dessus la jambe et les Bleus se sont retrouvés dans un groupe éliminatoire pour l’Euro 2020 dans lequel ils ont déjà lourdement fauté, en Turquie. Il y a donc eu deux défaites la saison dernière, aux Pays-Bas et en Turquie, les deux sur le même score. 

Deux matchs lors desquels les Bleus se sont fait bouffer. Physiquement, dans l’intensité, mais aussi dans l’envie. Deux matchs où ils n’ont absolument pas existé sur le plan offensif, alors qu’on est quand même supposé avoir des atouts de très haut niveau dans ce secteur. Et puis on constate que le renouvellement des cadres tarde à porter ses fruits. On voit bien que Deschamps n’appelle des nouveaux joueurs que lorsqu’il y a des blessés. Le groupe n’est pas fermé mais la place pour y entrer est étroite. Et on sait ce qu’a coûté par le passé le respect aux vainqueurs de la Coupe du Monde, même si ceux de 1998 étaient plus âgés que ceux de 2018. 

On va donc avoir droit à deux matchs qui vont passionner les foules, contre l’Albanie et Andorre au Stade de France. Il y a 20 ans, l’Albanie était un tout petit adversaire. Il suffisait de se baisser pour ramasser la victoire en lui plantant quatre buts. C’est loin d’être encore le cas aujourd’hui, comme on a pu le constater lors du dernier Euro en France. C’est une équipe qui a énormément progressé sur le plan de la rigueur et du niveau athlétique. Maintenant, une équipe de France normalement constituée devrait prendre six points et doit même prendre six points puisque depuis la défaite en Turquie, elle n’a plus droit à l’erreur avant de recevoir ladite Turquie en octobre. 

Ces deux matchs vont se jouer sans trois éléments majeurs : Pogba et Kanté au milieu, et Mbappé devant. Cela va être l’occasion de voir ou revoir des joueurs intéressants. Lenglet qui a fait son trou au Barça au détriment d’Umtiti, Tolisso qui a été longtemps blessé au genou et qui aura l’occasion de se montrer dans l’entrejeu, ou encore Coman qui sera l’accélérateur de jeu en l’absence de Mbappé et que Deschamps tient en haute estime, malgré ses innombrables et inquiétantes blessures. Et puis peut-être Lemar, peut-être Ben Yedder… Ce sera une grande partie de l’intérêt de ces deux matchs. 

L’impératif reste de prendre six points, mais ce serait bien aussi de voir du jeu. Je ne désespère pas - même si je sais que ce n’est pas du tout dans l’ADN de DD - de voir les Bleus jouer plus offensif. Aujourd’hui, tout le monde sait comment joue l’équipe de France, tout le monde sait que c’est une équipe prudente, qui ne se livre pas. Quand les adversaires ont un certain niveau, ils arrivent plus facilement à nous mettre la pression. Ces deux matchs ne sont pas captivants, loin s’en faut - c’est d’ailleurs très curieux de voir que beaucoup d’entre vous s’ennuient pendant ces trêves internationales -, mais ce sont des matchs importants. Parce qu’être champion du Monde, c’est bien, mais confirmer, c’est encore mieux. 

Pierrot