Monaco lâche prise
Posté par Pierre Ménès le 27 Novembre 2017
Un zeste de Monaco, une pincée de Lyon, un soupçon de Lorient et une rasade d'Evra : le dosage parfait pour un bon post.

Pour la première fois de la saison, le PSG est seul en tête du championnat, et possède même 2 unités d'avance après avoir pris 6 points en 3 journées aux Monégasques. Hier, les hommes du Rocher se sont étrangement fait rejoindre à Bonal alors qu'ils menaient 2-0 après un début de match idyllique marqué par le doublé de Ferreira Carrasco. Un premier but sur une remise géniale de James Rodriguez et un second sur une très mauvaise passe en retrait de Carlao.

L'ASM se retrouvait donc dans une situation idéale face à une équipe sans confiance et menée par un nouvel entraîneur… Assez bizarrement, les Monégasques ont lâché prise sur deux coups de pied arrêtés. Dont un - celui de Bakambu - sur lequel la responsabilité de Subasic est clairement engagée. Mais comme le gardien croate a par ailleurs réalisé une parade assez magique sur un coup-franc de Dias...

C'est un coup d'arrêt vraiment étonnant dans de telles circonstances pour Monaco, mais c'est aussi une première finalement assez réussie pour Hervé Renard à Sochaux, avec ce nul arraché en étant mené 2-0 assez semblable dans son déroulement à celui arraché également à Rennes par Ariel Jacobs, qui débutait lui aussi avec VA.

Féry, non recevable

Ce "choc psychologique" censé accompagner l'arrivée d'un nouvel entraîneur, il y en aura peut-être un dans quelques semaines à Lorient. La situation de Christian Gourcuff se complique de semaine en semaine, son président Loïc Féry lui ayant fixé un ultimatum sur les quatre matchs étalés entre la 10e et la 13e journée. Le premier a été perdu à Saint-Etienne, à cause notamment d'un début de match catastrophique.

Au bout d'un quart d'heure de jeu, les Verts menaient en effet 2-0 après deux buts signés Clerc, qui a coupé une tête de Brandao sur corner - et Corgnet, auteur d'une frappe aussi limpide que superbe. Le reste du match a été spectaculaire et même si les Merlus ne perdent au final que 3-2, leur situation se complique encore davantage. On peut remarquer que, depuis que Lemina a été bradé à Marseille - où il ne joue pas - Lorient n'a pas gagné un match.

Gourcuff avait fait part, avec courage et franchise, de son mécontentement de technicien. Or, les arguments de Féry quant à l'équilibre financier ne sont pas recevables dans la mesure où la survie même du club est aujourd'hui clairement engagée et qu'il est bien évident qu'une relégation à l'étage du dessous coûterait bien plus cher que les 4 ou 5 millions récupérés avec le transfert de Lemina.

Jeune garde envoyée au feu

Parallèlement à ça, j'ai appris que Loïc Féry s'est renseigné sur la façon de virer son entraîneur. Et dans le même temps, le président d'Armor Lux, l'un des principaux sponsors du FCL, menace de retirer ses billes si Gourcuff saute. Bref, comme à Evian ce sont des dissensions internes qui plombent les performances sur le terrain. C'est stupide, scandaleux et suicidaire.

Et puis évidemment, à 21h, on n'attendait pas spécialement un sommet de foot entre le 14e et le 15e du championnat. Effectivement, ça ne l'a pas été. C'était juste une rencontre entre deux grands noms de la Ligue 1, entre la classe (bien trop) biberon de l'OL et des Bordelais toujours aussi peu entreprenants sur le plan offensif, malgré le talent de Saivet qui se confirme de sortie en sortie.

On a eu droit à un match pauvre sur le plan technique et en occasions, seulement illuminé par le très beau centre de Saivet repris de volée au second poteau par Obraniak et par l'égalisation arrachée par Briand le revanchard. C'est trop peu pour l'une comme pour l'autre des deux équipes. Les espoirs de qualification directe pour la Ligue des Champions sont déjà, après 10 journées, réduits à néant pour l'OL. D'autant plus que la jeune garde de Garde se rend à Monaco le week-end prochain. Il y a quelque chose d'extrêmement triste dans ce que vit actuellement l'Olympique Lyonnais, avec tous ces jeunes qui ont déjà très peu d'expérience en CFA et qui se retrouvent envoyés au feu trop prématurément…

Pierrot

PS : Bien évidemment, je ne peux pas clore ce post sans ajouter quelques mots sur la sortie médiatique d'Evra, sur laquelle je me suis déjà exprimé hier. Alors bon, à la limite, qu'il s'attaque à moi… je n'ai pas été tendre avec lui, je peux presque le comprendre. Les menaces et les insultes, moins. Mais après tout, chacun fait avec les moyens intellectuels dont il dispose.

En revanche, j'ai trouvé ses propos à l'égard de Fernandez et de Lizarazu - qui ont quand même un autre palmarès et une autre carrière internationale que lui - tout à fait scandaleux. Il est convoqué par la fédé, sans grand espoir de sanction puisque le communiqué de la 3F a déjà ouvert grand le parapluie en précisant que le Mancunien ne s'était pas attaqué à "l'institution équipe de France", en sous-entendant que donc, c'était moins grave.

Après, comme je l'ai dit à Deschamps hier soir au CFC, c'est de sa responsabilité de sélectionner ce joueur. Déjà, rien que sportivement, compte tenu de ses prestations en bleu, sa présence est plus que discutable. Au niveau de son comportement, elle est même suspecte. Maintenant, voilà : de mon côté je ne porterai pas plainte et je ne réclame rien. J'accepte les critiques et les coups, ça fait partie des règles du jeu de ce boulot. Mais ce serait bien que ce soit le cas de tout le monde…