Monaco en grand danger

Posté par Pierre Ménès le 11 Mai 2019

Il s’est passé beaucoup de choses lors de cette première partie de 36e journée. Vendredi soir, Saint-Etienne a offert un joker à l’OL en se faisant surprendre à Geoffroy-Guichard par Montpellier, sur un très joli but de Laborde. Ce match longtemps verrouillé et décevant s’est débloqué après les deux expulsions : celle très sévère de Congré et celle de Cabella pour deux cartons jaunes. Avec cette victoire, le MHSC garde une chance d’accrocher l’Europe. Quant aux Verts, ils seront supporters de l’OM dimanche soir mais c’est une belle occasion qu’ils ont laissé passer et à mon avis, ils vont la regretter. 

Samedi après-midi, le PSG a renoué avec la victoire à Angers. La prestation des Parisiens a été un peu moins mauvaise que lors de leurs dernières sorties, avec à la clé un bien meilleur résultat. Neymar a sorti un bon match et termine donc sa saison au stade Raymond-Kopa avec un bilan de 15 buts et 6 passes décisives en 17 matchs. Evidemment, ce n’est pas contre le SCO qu’on l’attend, mais j’aimerais vraiment que les gens se rendent compte du joueur qu’il est, de ses qualités footballistiques, du spectacle qu’il donne et du plaisir qu’il procure à ceux qui aiment simplement le football.

En soirée, beaucoup de matchs concernaient le maintien. Le premier enseignement, c’est que c’est quasiment terminé pour Guingamp, même en cas de succès à Rennes. Parce que Dijon et Caen l’ont emporté. Les Bourguignons ont battu Strasbourg au bout des arrêts de jeu grâce à une demi-volée écrasée de Kwon. Strasbourg qui, soit dit en passant, n’a remporté qu’un seul match depuis sa victoire en finale de la Coupe de la Ligue. J’avoue que le comportement des Alsaciens, s’il n’est pas suspect, est en revanche particulièrement décevant. Après une première période compliquée à la fin de laquelle ils ont encaissé un penalty de Tavares, ils ont largement eu l’occasion de l’emporter en seconde période. Ils n’en on rien fait et cette victoire permet au DFCO d’espérer. A condition de faire quelque chose le week-end prochain au Parc…

La deuxième info, c’est que Caen peut encore croire au maintien direct, après sa victoire 3-2 face à Reims. Les Normands, qui devaient leur récente embellie à une défense retrouvée, ont cette fois misé sur l’attaque. Et cela a payé, avec trois buts signés Ninga, Fajr et Guilbert en une mi-temps. La confiance fait décidément faire de grandes choses. Avec ce troisième succès en quatre matchs, Malherbe est bien placé pour finir au minimum barragiste. Voire mieux en cas de résultat positif samedi à Lyon. Car devant, Amiens n’a pu faire mieux que 0-0 à domicile face à Toulouse et n’est qu’à deux points.

Mais surtout - et c’est le troisième grand enseignement de la soirée -, Monaco qu’on pensait sauvé il y a encore quelques journées a perdu l’intégralité de son avance sur la zone rouge en s’inclinant à Nîmes. Une courte défaite qui aurait pu être plus large, les Gardois ayant trouvé les montants à deux reprises. A force de se dire qu’il n’est pas possible que le champion de France 2017 descende deux ans plus tard, cela va finir par arriver. Ce qui est sûr, c’est que le retour de Jardim sur le Rocher est un échec cuisant. Quand on voit l’équipe alignée ces dernières semaines par le coach portugais, il n’y a aucune raison que le club de la Principauté se retrouve dans une mouise pareille. Dans ces conditions, le Monaco-Amiens du week-end prochain va être terrible.  

Pierrot