Monaco c’est trop costaud
Posté par Pierre Ménès le 27 Novembre 2017
Ce dimanche a été riche en enseignements et en résultats importants, avec les défaites de Lyon et de l’OM, le nul de Nice et la prise de pouvoir de Monaco.

Le leader niçois a été accroché à domicile par Metz, dans un match que les Azuréens ont clairement raté. Maintenant, il ne faut pas non plus être trop exigeant avec Nice, à qui il manquait Cardinale, Seri, Eysseric, Belhanda et Balotelli. C’est trop pour une équipe comme l’OGCN et les remplaçants, notamment dans le secteur offensif, ont évidemment souffert de la comparaison. Mais il n’empêche que Metz a réalisé un match sérieux, physiquement abouti et a totalement mérité son point. 

Un peu plus tard dans l’après-midi, à Caen, Lyon a également raté son match, même si les Gones ont eu les ressources pour revenir à 2-2 avant la pause, après avoir été rapidement mené 2-0 suite à un csc de Cornet et un penalty transformé par Santini. Lacazette sur péno puis de la tête à la réception d’une jolie remise de Cornet avait remis les siens sur les bons rails et on pouvait penser que l’OL allait remettre la main sur la rencontre après le repos. Il n’en a rien été. 

Car les Lyonnais ont montré beaucoup d’insuffisances, notamment dans ce milieu à deux derrière un système à quatre joueurs offensifs qui a beaucoup souffert face à son homologue normand, dont le pressing incessant a bien fonctionné. Et Malherbe a fini par l’emporter grâce à un joli but de la tête de Santini à la conclusion d’un centre de Karamoh bien servi par Féret. C’est un gros coup d’arrêt pour l’OL, du point de vue du résultat mais aussi au niveau de la manière. Je pense que la formule choisie par Génésio n’est pas viable et qu’il faut vraiment un milieu à trois pour équilibrer cette équipe.

Bernardo Silva, meilleur joueur de Ligue 1

Et puis on attendait avec impatience le choc en soirée entre Marseille et Monaco. Les récents bons résultats de l’OM pouvaient laisser espérer un retour au premier plan, d’autant que Monaco ne s’était pas montré bien emballant lors de ses matchs de Coupe de France et de Coupe de la Ligue. Mais les pendules ont été sévèrement remises à l’heure avec une prestation de l’ASM qu’on a souvent vue cette année, c’est-à-dire un match tué dès la première demi-heure, avec une facilité technique et un goût de l’offensive tout à fait remarquables.

Que dire du premier but de Lemar ? Ce lob excentré était d’une classe folle… L’OM, qui se sentait bien offensivement, a tout de suite pris beaucoup de risques. Sans doute trop. Et s’est fait contrer par Falcao. Rolando a ensuite réduit le score de la tête et fait renaître l’espoir côté olympien, mais Bernardo Silva - le meilleur joueur sur le terrain hier soir - s’est chargé de redonner deux buts d’avance à l’ASM juste avant la pause en reprenant de la tête un centre parfait de Touré. 

En seconde période, le même Bernardo Silva - le meilleur joueur de Ligue 1 cette saison selon moi - a tué le match en signant son deuxième but de la soirée après un raid de Fabinho. Cette victoire offre à Monaco la première place du classement, mais aussi une confiance qui en fait maintenant un vrai favori pour le titre. Beaucoup de choses vont se jouer au Parc dans 15 jours. Si les hommes de Jardim repartent de Paris sans avoir perdu, à mon avis ce sera compliqué d’aller les chercher pour le titre. 

Pierrot