Monaco a trop changé
Posté par Pierre Ménès le 27 Novembre 2017
Monaco, qui nous avait habitués à de belles performances à l'extérieur, s'est incliné sans panache hier soir sur la pelouse de Valence (3-1). Un résultat qui compromet fortement les chances de qualification des Rouge et Blanc.

Le premier sentiment qui me vient à l'esprit en voyant ce match, c'est que Monaco a trop changé. Les joueurs, la tactique, le style, tout a été bouleversé depuis la saison dernière. Même si rien n'a été en leur faveur hier soir, les joueurs ont subi une lourde défaite. Trop de départs donc mais aussi trop d'absences puisqu'il manquait Kurzawa, Moutinho, ou encore Abdennour. D'ailleurs, même si je comprends que le club veuille encore faire de l'argent, le Tunisien aurait fait énormément de bien dans la défense des Rouge et Blanc.

Concernant la feuille de match, là encore, on dénombrait trop de changements avant même le coup d'envoi. Pourquoi Jardim a-t-il décidé d'intégrer Wallace dans l'axe, de décaler Raggi à droite et de faire remonter Fabinho au milieu ? Ces modifications dans le onze de départ ont entraîné une mise en place extrêmement compliquée au début de la rencontre. Monaco a été très nettement dominé dans la première demi-heure et les locaux n'ont pas tardé à concrétiser leurs offensives puisque Rodrigo a trouvé le chemin des filets dès la troisième minute. Les joueurs de la Principauté ont été régulièrement pris de vitesse par le jeu vertical de leurs adversaires.

Malgré cela, petit à petit, ils ont réussi à desserrer l'étau et auraient même pu égaliser dès le premier acte sur une belle frappe de Bernardo Silva, détournée par le gardien sur le poteau. C'est finalement au retour des vestiaires que l'ASM est revenue au score. Pasalic, sur un bon centre de Martial mal repoussé, ne s'est pas fait prier pour égaliser. À ce moment-là, on avait le sentiment que Monaco reprenait la main sur le jeu. Les protégés de Jardim avaient l'air bien plus à l'aise que ceux de Nuno Santo.

 

Deux buts identiques et un penalty non sifflé 

Seulement, dix minutes après l'égalisation, les Monégasques ont encaissé un nouveau but, copie conforme de la première réalisation de Rodrigo. Prendre deux pions sur des centres avec remise au second poteau dans un match aussi important, c'est évidemment très préjudiciable. Ils ont ensuite tenté de revenir mais sans réussite. Surtout, à 2-1, après un joli raid de Martial, ils auraient clairement dû bénéficier d'un penalty honteusement non sifflé par le cinquième arbitre. Ce dernier, à deux mètres de l'action, avait évidemment le pouvoir de signifier à l'arbitre qu'il y avait penalty mais il ne l'a pas fait. Alors je veux bien que ce soit un fait de jeu mais si un arbitre aussi bien placé ne voit pas ça, c'est gravissime. 

Pour couronner le tout, les joueurs de Valence ont inscrit un troisième but sur lequel la défense monégasque a totalement pataugé. Feghouli en a profité pour donner une grosse avance à Valence. Le score est d'autant plus important que l'ASM n'est pas vraiment habituée à gagner facilement à domicile. Enfin, ceci dit, vu qu'avant ils étaient solides à l'extérieur, peut-être que la tendance va s'inverser. Mais c'est quand même très mal parti...

 

Pierrot