Mbappé change tout
Posté par Pierre Ménès le 18 Août 2018

La journée a commencé avec la victoire surprise de Reims contre Lyon. Quand je dis "surprise", c'est évidemment sur le papier parce que sur le terrain, le promu a mérité ce succès. La domination a été lyonnaise mais avec un jeu collectif très pauvre, une apathie défensive énorme et très peu d'occasions. De nombreuses individualités étaient très en dessous du niveau habituel, à l'image de Depay et Aouar, très mauvais ce vendredi soir. Les Rémois ont marqué sur une très jolie action de Konan conclue par Chavarria. Mais quand on est un promu et qu'on veut avoir une chance de battre une équipe comme Lyon, il faut forcément se préparer à défendre. Cette application défensive n'a d'ailleurs pas empêché les locaux de se créer quelques opportunités en contre. Lyon renoue donc avec ses mauvaises habitudes de perdre des points contre les petites équipes, ce qui était déjà le cas l'an passé. La tendance a déjà l'air de se renouveler. 

Ce samedi après-midi, le PSG a battu Guingamp sur un demi-match. Le premier aurait très bien pu se solder avec trois buts d'avance pour les Bretons, auteurs d'une première mi-temps éblouissante au niveau du pressing, de l'application et de la précision dans le jeu. Ils ont ouvert le score sur un but de Roux alors que Buffon avait déjà fait deux très gros arrêts. Pendant 45 minutes, les Parisiens ont été inexistants. Il a fallu l'entrée d'un joueur pour tout changer : Kylian Mbappé. Il a transfiguré le PSG. Neymar est passé derrière lui et les deux hommes se sont tout de suite entendus. À noter que Mbappé est entré en position d'avant-centre pour marquer son doublé. Une situation qui pourrait peut-être poser problème à Tuchel. L'entraîneur pourrait décider de l'aligner en pointe avec Cavani, comme c'était le cas à Monaco avec Falcao. En attendant, pour un retour de Coupe du Monde, il a montré qu'il était déjà très en forme. Il a déjà répondu à ceux qui pensaient qu'il aurait un trou d'air ou du moins une période d'adaptation. S'il maintient ce niveau de jeu et cette confiance, il va faire très mal. Concernant Neymar, on dit qu'il est à court de forme mais il en est quand même déjà à deux buts, une passe décisive et un penalty provoqué en deux matchs. Imaginez quand il sera au top...

Alors évidemment, on ne peut pas parler de ce match sans évoquer l'arbitrage de monsieur Turpin. Il a refusé le but de Benezet suite à l'intervention de l'arbitrage vidéo. Il avait donné faute, il a été alerté sur le fait que c'était contestable par la cellule vidéo et derrière, il a confirmé lui-même sa décision en allant vérifier l'écran. Ce qu'on peut juste lui reprocher, c'est d'avoir mis trois minutes avant d'aller regarder les images pour décider. Après, les Guingampais pourront protester pour un penalty de Meunier sur Coco. Personnellement, je trouve que le Parisien est largement passé devant lui.

Monaco piétine déjà

En regardant les autres matchs du jour, on s'aperçoit que l'utilisation de la VAR n'est pas encore très limpide mais c'est normal, nous ne sommes qu'à la deuxième journée. Elle fait tout de même prendre de bonnes décisions comme un coup-franc au lieu d'un penalty initialement sifflé pour Dijon. Un fait de match qui n'a pas empêché les locaux de s'imposer 2-0 contre Nantes, grâce à un doublé de l'excellent mais sous-coté Tavares. Le Nantes de Cardoso enchaîne donc sa deuxième défaite consécutive. L'entraîneur portugais a des envies de jeu mais je ne suis pas certain qu'il possède l'effectif pour. Waldemar Kita, qui n'était pas du tout content de la tactique de son entraîneur contre Monaco, n'est pas forcément rassuré ce soir. 

En parlant des Monégasques, ils ont un petit peu confirmé tout le mal que je pensais de leur effectif en faisant un très triste match nul contre Lille. Falcao a peut-être manqué un penalty mais quand on est un candidat affiché et habitué aux trois premières places, on ne peut pas proposer une prestation aussi pauvre. Une énigme perdure d'ailleurs dans ce club : Tielemans. Il a été catastrophique, il en arrive presque à me faire regretter Moutinho, ce qui est quand même une performance !

De son côté, Montpellier l'a emporté 2-1 à Amiens. Les Picards ont réagi beaucoup trop tard en transformant un penalty en fin de match. Le reste du temps, ils ont été trop frileux et punis par deux très jolis buts de Mollet et Skhiri. Dans la rencontre Rennes-Angers, on ne s'est clairement pas régalé. Un match très triste et très verouillé comme souvent quand Angers sort d'une mauvaise performance. Mais le tout pour la défense des Angevins a cédé sur un but exceptionnel de Sarr, qui est décidément un superbe joueur. 

Enfin, Nice et Caen ont pris un point en faisant match nul à d'Ornano. Les Normands avaient ouvert le score sur un penalty totalement ridicule après une soi-disant faute de Hérelle. Au ralenti, on voit très bien que c'est Tchokounté qui fait la première faute en tirant deux fois par le maillot le défenseur niçois. Mais heureusement pour les Aiglons, suite à un bon travail de Boscagli, Ganago a trouvé le chemin des filets en fin de match. 

Pierrot