Marseille s'effondre
Posté par Pierre Ménès le 27 Novembre 2017
L'événement de ce samedi, c'est évidemment la nouvelle défaite et le nouveau non-match de l'Olympique de Marseille. C'est déjà la sixième défaite de l'OM cette saison sur sa pelouse.

Que dire de ce match sinon que le manque d'envie de certains joueurs est patent. De N'koulou à Valbuena en passant par Thauvin, Fanni et même Mandanda, certains ont l'air déprimé, voire résigné. Ce n'est même pas que les joueurs ne tirent pas dans le même sens, c'est qu'ils ne tirent plus du tout. Même s'ils ont eu quelques occasions, Costil a été très bon. On a tellement vu venir cette victoire de Rennes tout au long du match qu'il n'y a même pas de quoi s'étonner. 

En plus, comme un symbole, sur le but de Doucouré il y a un mauvais rebond, une frappe du tibia et un poteau rentrant. Enfin, ça c'est pour l'anecdote. La réalité, c'est que la fin de saison de l'OM s'annonce très pénible. Ça gronde, la gestion de l'équipe par José Anigo est remise en cause par tous. Au vu de ses résultats, on se demande s'il était vraiment utile de virer Elie Baup. La réponse est clairement non. La gestion de Vincent Labrune sur le long terme paraît de plus en plus difficile. Si elle ne sera guère intéressante sur le terrain, la fin de saison du club phocéen risque d'être beaucoup plus mouvementée en coulisses. 

Nouvelles erreurs d'arbitrage

Et puis il y a eu les autres rencontres de la soirée. Hélas, comme à chaque journée, nous avons eu droit au match polémique au niveau de l'arbitrage. Cette semaine, c'était Nantes-Montpellier. C'est vrai que cette saison, les Nantais se sont beaucoup plaints - souvent à juste titre - d'un arbitrage défavorable. Hier soir, c'est peut-être avec une certaine satisfaction qu'ils ont vécu la situation inverse. Les Montpelliérains auraient pu bénéficier de deux penaltys sur deux fautes de mains assez évidentes des Nantais.

En revanche, je ne vois pas grand chose à dire sur les expulsions des deux joueurs de Montpellier, notamment celle de Marveaux. Rolland Courbis aurait été bien inspiré de regarder les images avant de sortir sa petite phrase humoristique sur la soi-disant malice de Lucas Deaux. On n'était quand même pas loin de la fracture de la cheville pour le Nantais... Et pour Djordjevic, au vu de sa chute impressionnante, on attendra les résultats des examens de son genou.

Evian, Valenciennes, Sochaux : même combat

Pour le reste, l'événement a surtout eu lieu à Valenciennes, qui a raté une grosse occasion de prendre ses aises. Face à une équipe d'Ajaccio qui a eu le grand mérite de jouer le jeu avec courage, mais aussi avec un certain talent, les Nordistes réalisaient la grosse opération de la soirée (2-1). Jusqu'à la 87e minute et l'éclosion du jeune Baradji chez les Corses. Grâce à deux buts dont une belle frappe enroulée, il a tout changé (2-3). Finalement, Valenciennes a vécu une terrible soirée puisque Evian est allé prendre un point à Toulouse.

Maintenant, il semble clair que les deux équipes qui accompagneront Ajaccio en Ligue 2 la saison prochaine seront à choisir entre Valenciennes, Sochaux et Evian.

 

Pierrot