Marseille revient dans la course

Posté par Pierre Ménès le 3 Mars 2019

Pas de match vendredi - vive les gilets jaunes -, trois matchs samedi - vive les gilets jaunes - et deux matchs reportés - vive les gilets jaunes -, le premier match de cette 27e journée a donc eu lieu samedi à 17h avec la victoire du PSG à Caen sur le score de 2-1. Le strict minimum vu que Paris a touché quatre fois le poteau et que Samba a fait de bons arrêts. Pourtant menés au score sur une grosse faute de marquage d’Alves qui a profité à Ninga, les Parisiens ont su réagir en égalisant deux minutes plus tard sur un penalty de Mbappé avant que le même Mbappé ne signe à bout portant le but de la victoire en fin de match. Alors évidemment, un penalty et un but à bout portant, c’est facile. Mais on m’a bassiné tellement longtemps - à juste titre d’ailleurs - sur le fait que Cavani marquait à tous les matchs et peu importe ce qu’il faisait par ailleurs, que la jurisprudence s’applique donc aussi à Mbappé. 

En soirée, on n’a eu droit qu’à deux matchs mais deux matchs de qualité. Mené 2-0 par Amiens avec un peu de malchance - un péno où tu peux donner aussi bien faute de Guirassy que main de Foket et un centre dévié dans son propre but par Abdelhamid - Reims a réussi à revenir au score. Le très bon coaching de Guion - les deux remplaçants Dia et Cafaro ont marqué trois minutes après leur entrée - a permis d’arracher un nul qui, compte tenu des circonstances, est plutôt un bon résultat pour les Champenois. Après s’être longtemps appuyés sur leur défense, les Rémois montrent qu’ils ont d’autres solutions et c’est vraiment très bien. 

La semaine dernière, j’ai été très sévère avec le SCO Angers qui avait joué pour perdre et qui avait fini par perdre à Guingamp. Cette fois, Angers a essayé de jouer au foot. Plutôt bien en première période, que les Angevins ont terminée en menant 2-0 grâce à deux buts de Tait, un joueur intéressant et plein de culot qui n’hésite pas à prendre sa chance. En seconde période, Monaco a très bien réagi avec deux buts de Falcao et est logiquement reparti avec le nul mais c’est quand je vois des matchs comme celui-là que je ne comprends pas pourquoi le SCO joue certaines rencontres en défendant et en attendant que ça se passe.

Attention, les Strasbourgeois…

Cela n’a pas été la fête du foot dimanche à 15h avec trois matchs assez médiocres. A commencer par celui entre Nice et Strasbourg, avec une victoire finale du Gym grâce à un but d’Atal bien servi par Saint-Maximin. Les Niçois ne se sont ensuite pas procuré beaucoup d’occasions mais bon… Quand tu as 40 points en ayant marqué seulement 20 buts, c’est que tu as d’autres qualités et d’autres ressources. Je pense qu’on est tous d’accord pour dire que l’effectif niçois est celui d’une équipe de deuxième partie de tableau mais Vieira masque ça en effectuant un super boulot. 

On n’en dira pas autant du Racing qui détenait la deuxième attaque de Ligue 1 il y a cinq journées et semble ne plus savoir attaquer depuis. Les Racingmen ont pris 2 points sur 15 depuis leur qualification pour la finale de la Coupe de la Ligue et vont vite devoir se reprendre s’ils veulent remporter ce trophée face à des Guingampais qui, d’ici là, auront peut-être éclairci leur situation et arriveront pour la finale à Lille avec un tout autre moral. Attention à ce que les Alsaciens ne gâchent pas cette belle saison à cause d’un manque d’ambition que je trouve extrêmement agaçant depuis quelques semaines.

L’En Avant qui a justement arraché un point face à Nantes. Je dis « arraché » surtout parce que dans les dernières secondes Rongier a vu son penalty repoussé par Caillard - qu’on savait très fort dans les séances de tirs au but mais qui l’est donc aussi sur les pénos en match. Un match fermé et insipide mais qui permet aux Bretons de revenir à un point de Caen et de Dijon et d’espérer au moins une place de barragiste.

L’OM sur le podium ?

En fin d’après-midi, Lyon a fait exploser une équipe de Toulouse d’une faiblesse abyssale, à l’image d’un Reynet loin du gardien inspiré qu’on a connu à Dijon et qui pouvait faire beaucoup mieux sur au moins trois buts, surtout le premier signé Depay. Maintenant, on a vu un meilleur Memphis, un meilleur Traoré, un bon Dembélé et un Fekir buteur et double passeur pour son retour. Les Lyonnais vont désormais préparer leur déplacement à Strasbourg le week-end prochain en pensant déjà un peu à Barcelone mais en ayant quand même dans l’idée de gagner à la Meinau. Car le LOSC ne faiblit pas. 

Plus tôt dans l’après-midi, les joueurs de Galtier ont en effet battu Dijon sur un but contre son camp de Lautoa. Les attaquants lillois ont été très peu inspirés mais les Bourguignons ont passé l’essentiel de la seconde période recroquevillés sur leur but et il était donc assez normal qu’ils finissent par céder. Les temps sont moins fastueux pour Lille mais les résultats sont toujours là et les cinq points d’avance sur l’OL aussi. 

Enfin en soirée, l’OM a confirmé son retour en forme en battant une équipe de Saint-Etienne sans vie, sans talent et sans combativité. Les Olympiens ont marqué assez rapidement sur deux coups de pied arrêtés. Une volée acrobatique de Balotelli à 2,50 mètres du but sur un corner de Thauvin et un penalty du même Thauvin pour une main de Debuchy ont suffi au bonheur de Marseillais qui ont géré plus tranquillement la deuxième période. Ce qu'ils montrent depuis cinq matchs, avec l’arrivée de Balotelli et les choix forts de Garcia, est autrement plus cohérent que ce qu’on a vu pendant des mois. Du coup, les Phocéens sont revenus dans la course et peuvent espérer, qui sait, une improbable place sur le podium en fin de saison.

Pierrot