dvd
Marseille perd le fil
Posté par Pierre Ménès le 19 Août 2018

On a eu droit à un dimanche plus ou moins surprenant, qui a commencé avec un assez bon Strasbourg-Saint-Etienne, lors duquel les Alsaciens se sont retrouvés en supériorité numérique au bout d’une vingtaine de minutes de jeu - un peu comme à Bordeaux la semaine passée - après l’expulsion justifiée de Subotic, qui annihile une occasion franche de but avec un geste d’anti-jeu. Du coup, Hamouma a été remplacé par Monnet-Paquet et Diony par Kolodziejczak. 

Mais jusqu’au repos, on ne pouvait pas dire que la supériorité numérique strasbourgeoise était évidente à l’oeil nu. En revanche, après la mi-temps il a fallu un grand Ruffier pour empêcher les hommes de Laurey de prendre un avantage plus conséquent après la très jolie ouverture du score de Goncalves. Il faut reconnaître que le Racing aurait aussi dû finir le match à dix puisque Mitrovic, déjà averti en première mi-temps pour un coup de coude, a retenu Cabella par le maillot qui filait au but. 

Et puis, dans les arrêts de jeu, le jeune Gueye a égalisé d’une vraie reprise d’attaquant. « Attaquant », c’est le mot qui manque au RCS parce que je pense que, si Strasbourg arrive à faire une ou deux bonnes pioches dans ce secteur avant la fin du mercato, le club de Marc Keller vivra une saison plus tranquille que la précédente dans la mesure où sa solidité défensive n’a rien à voir avec celle de la saison dernière. Les Verts eux, ont fait preuve de qualités mentales qui ont dû beaucoup plaire à Gasset.

Avant de t’occuper du PSG, commence par gagner les matchs supposés à ta portée

Juste après, je m’attendais au pire pour le derby de la Garonne - comme tous les ans ou presque - et finalement, j’ai assisté à un match plutôt sympa, avec de jolis buts et que Toulouse a remporté assez logiquement au vu du nombre d’occasions. Malheureusement pour les Girondins, que ce soit sur le but d’Iseka ou celui de Dossevi, Costil n’est pas très inspiré. Cela fait zéro point en deux matchs pour Bordeaux et j’avoue que je ne sais pas quel entraîneur va accepter d’aller se fourrer dans ce guêpier.

Et puis en soirée, on attendait le retour de la Ligue 1 aux Costières et on n’a pas été déçu. Les Nîmois ont nettement battu l’OM, dans l’envie, l’engagement physique et la vitesse. Côté marseillais, les mondialistes m’ont paru en toute petite forme, même si Thauvin a égalisé. Et il y a d’autres problèmes dans cette équipe. La fragilité de Mandanda commence à être problématique puisque c’est son 4e pépin musculaire en un an. On ne va non plus brûler Caleta-Car pour son premier match, mais il m’a paru extraordinairement lent. 

Rami n’y était pas du tout et les latéraux ont énormément souffert, surtout face à Bouanga et Thioub, qui ont été les deux hommes du match côté nîmois. Et puis je vais répéter ce que j’ai dit dans le debrief du CFC : c’est bien gentil de pleurer en permanence contre l’argent qui coule à flot au PSG mais quand tu te fais taper à Reims, que tu fais match nul à la maison contre Lille ou que tu perds chez un promu, avant de t’occuper du PSG, commence par gagner les matchs supposés à ta portée. C’était loin d’être le cas lors de cette deuxième journée. 

Pierrot