Marseille fait le show
Posté par Pierre Ménès le 27 Novembre 2017
Match intense hier soir au Vélodrome, où l’OM a fait la différence dans les dernières minutes face à Bordeaux. Et repris du même coup la première place du classement.

On a eu droit à un excellent spectacle et à du football de qualité pratiqué par les deux équipes, hier soir lors de ce Marseille-Bordeaux qui clôturait la 14e journée. Du beau jeu des deux côtés donc, mais pratiqué à un niveau supérieur côté olympien. Les Phocéens ont livré une première période conforme à ce qu’ils montrent depuis le début de l’ère Bielsa, à savoir beaucoup de rythme et une énorme débauche d’énergie.

Un bon Carrasso a empêché l’OM de mener au score au repos et comme cela arrive souvent, les Marseillais ont connu un petit coup de pompe à l’heure de jeu et ont encaissé un but du très prometteur Touré, but qui aurait d’ailleurs dû être refusé car entaché d’un flagrant tirage de maillot de Khazri sur Mendy au départ de l’action. La situation commençait donc à se compliquer pour les Olympiens, d’autant que Barrada et Thauvin commençaient à avoir des crampes.

Mais l’OM a eu les ressources pour revenir au score, prendre l’avantage et même creuser l’écart, avec un engagement physique de tous les instants et beaucoup de talent. Et qui dit talent cette saison à Marseille, dit Dimitri Payet. Depuis quelques matchs, il semblait un peu moins bien qu’en début de saison mais visiblement, comme il l’a dit pendant le debrief, son séjour en sélection lui a permis de recharger les batteries et ça s’est traduit par son meilleur match : deux passes qui auraient dû être décisives en première période, et deux autres qui l’ont été en seconde.

 

La faute à Ruffier mais surtout à Riou

Le troisième but, le premier en Ligue 1 pour le prometteur Batshuayi, a donné à cette victoire un éclat assez justifié compte tenu de l’investissement des Olympiens dans le jeu et de leur nombre d’occasions. Avec ce succès, ils reprennent un point d’avance sur le PSG, ce qui est tout sauf anecdotique. Ce qui ne l’est pas non plus, c’est qu’on a une nouvelle fois pris beaucoup de plaisir à voir jouer cette équipe marseillaise.

Du plaisir, on en a pris aussi dans l’après-midi devant Nantes-Sainté, même s’il s’est soldé par un 0-0. La responsabilité en incombe un peu à Ruffier et beaucoup à Riou, qui ont tout arrêté. Des gardiens en état de grâce face à des attaquants moyens, à l’arrivée ça fait 0-0 et c’est tout à fait logique. Mais là aussi, le spectacle était de bonne facture.

Et puis sur son stade de repli provisoire et cette pelouse improbable, Montpellier a assuré l’essentiel en remportant une victoire incontestable devant une équipe de Toulouse qui a subi sa quatrième défaite en cinq matchs et qui ne montre plus grand chose depuis un bon moment. Avec un but de l’homme en forme de Montpellier, Mounier, et un autre de Camara qui était pour une fois titulaire et qui a conclu de belle manière une jolie combinaison. Six points en deux matchs à l’Altrad Stadium pour les Héraultais : finalement, il leur réussit plutôt bien, ce stade de rugby.

Pierrot