Marseille et Lyon en rédemption

Posté par Pierre Ménès le 20 Avril 2019

Cette journée a commencé vendredi avec la victoire ultra importante de Dijon sur Rennes. Enfin, sur le fantôme de Rennes, surtout lors d’une première période d’un niveau indigne de ce que les Bretons ont montré cette saison. Clairement, le parcours en Europa League et en Coupe de France a pourri la fin de saison des hommes de Stéphan, qui ne sont plus vraiment concentrés sur leur sujet en championnat. La finale de la Coupe va donc opposer deux équipes pas vraiment en bonne santé. Et je ne suis pas certain que le calcul soit très judicieux pour les Rouge et Noir.

En soirée, l’OL a renoué avec la victoire face à Angers. Un match que les Lyonnais ont globalement dominé, hormis un petit quart d’heure en première période et la fin de rencontre assez pénible après le but angevin marqué contre son camp par Tousart. Là, on a vraiment vu que cette équipe manquait de confiance. Mais bon, Depay a marqué un but - ce qui ne lui était pas arrivé depuis une éternité -, Terrier a inscrit son cinquième pion en cinq matchs et on a vu un très bon Aouar, auteur de deux passes décisives. Cela faisait longtemps qu’on n’avait pas vu le jeune Lyonnais aussi bon. Pour l’équipe de Génésio, c’est un premier pas vers le retour de la confiance. Mais cela réclame confirmation.

Je tiendrais un peu le même discours concernant l’OM, vainqueur à Guingamp samedi après-midi. Marseille a réalisé une première mi-temps très sérieuse et récompensée par deux réalisations : un but de renard signé Gustavo et une très jolie tête d’Ocampos sur un centre de Thauvin. Seulement, après le repos, coupure de secteur côté phocéen. Les Guingampais qui étaient complètement passés au travers de leur première période se sont enfin réveillés. Ils ont réduit le score sur une reprise en angle fermé de Ngbakoto et n’ont pas égalisé pour une poignée de centimètres sur une frappe de Thuram qui a tapé la barre puis la ligne de but. Les Marseillais n’étaient vraiment pas bien pendant tout le second acte mais sur une belle ouverture de Strootman, Germain a inscrit un but aussi joli que libérateur qui a donné au succès marseillais des atours assez flatteurs. Mais bon, ça fait deux victoires consécutives, l’OM reste dans la course et met la pression sur Saint-Etienne…

Strasbourg en roue libre

Dans les matchs du soir, Nîmes a battu Bordeaux grâce à un but sur penalty et un autre sur corner. C’était le onzième but sur corner encaissé par Bordeaux cette saison, ce qui en dit long sur le manque de détermination de cette équipe. Tout le contraire de Gardois qui, eux, ne lâchent rien. Ils sont maintenus depuis longtemps mais on ne constate aucun relâchement chez les hommes de Blaquart. On ne peut pas en dire autant de Strasbourg, qui me semble assez léger - surtout sur le plan défensif - depuis sa victoire en Coupe de la Ligue. Ce soir-là, les Alsaciens n’avaient pas encaissé de but. Depuis, c’est deux buts contre Paris, trois contre Guingamp, encore trois hier soir face à Montpellier…

C’est un peu dommage qu’une équipe qui a montré autant de belles choses finisse sa saison en roue libre. Laurey avait dit que ce ne serait pas un match Coca-Cola. Eh ben c’était sacrément bien imité. Les Montpelliérains eux, ne faiblissent pas. Delort a planté un doublé et globalement, les Héraultais ont très bien exploité les largesses défensives des Strasbourgeois. De bon augure pour les joueurs de Der Zakarian avant d’affronter Paris à la Mosson pour un match qui s’annonce très intéressant. 

Et puis on se doutait bien qu’on ne verrait pas une foule de buts à Nice, entre deux des plus mauvaises attaques de Ligue 1. Je me suis dit que Nice allait gagner 1-0 sur penalty mais Samba a fait un arrêt remarquable sur la tentative de Walter. Un arrêt déterminant pour des Caennais mieux organisés défensivement et qui peuvent se reposer sur un gardien qui fait la différence. Les Normands sont finalement allés chercher les trois points sur un but marqué du genou par Djiku sur corner et restent au contact de Guingamp. La très mauvaise opération du week-end est donc pour Guingamp, mais peut-être que tout cela sera remis en question dès la prochaine journée…

Pierrot