Marseille est toujours là !
Posté par Pierre Ménès le 27 Novembre 2017
L'OM s'offre l'affiche du week-end et rejoint le PSG en tête, Lyon bute sur un Téfécé "on fire" et Bordeaux plie chez un champion en progrès : un dimanche copieux en Ligue 1...

Comme régulièrement depuis le début de la saison, les matchs du dimanche concernaient les équipes engagées en Europa League. La seule à avoir gagné, c'est celle qui a été éliminée. Bordeaux et Lyon eux, sont qualifiés mais ont perdu hier au terme de matchs très différents. On va commencer chronologiquement avec la défaite des Girondins à Montpellier à l'issue d'une partie plutôt agréable à suivre.

Un match scindé en plusieurs périodes distinctes. Un très bon début de match du MHSC puis Bordeaux qui prend possession du jeu et rate deux belles occases par Gouffran et Maurice-Belay. Après le repos, le champion en titre, qui est quand même en nets progrès depuis quelques semaines, a remis sa patte sur le match jusqu'à ouvrir le score d'un tir sans angle du pied gauche signé Cabella.

Le contrôle est superbe, mais Carrasso ne ferme pas bien son angle. M'enfin, globalement, c'est une victoire méritée pour Montpellier. Gillot lui, avait fait le choix de laisser des mecs au repos sur cette rencontre en espérant que ça leur laissera plus de gaz pour les 5 derniers matchs avant la trêve. Ca n'a pas marché dans l'Hérault, on verra si ça va payer avant Noël.

Toulouse brillant en tout !

Un peu plus tard dans l'après-midi, Lyon rendait visite à sa bête noire (pas un but inscrit par l'OL au Stadium depuis 7 ans !). L'an dernier, ils en avaient pris trois à l'issue d'un match effroyable. Cette fois, on ne peut même pas dire que les Rhodaniens ont fait un mauvais match. Mais ils sont tombés sur une équipe de Toulouse que j'aimerais tant voir jouer comme ça tous les week-end, avec de l'envie, du jeu, des centres, des occases, des frappes…

Depuis le début de la saison, je pense que c'est l'une des trois prestations d'équipe les plus abouties auxquelles j'ai pu assister. De la 1ère à la 93e minute - ils ont marqué leurs deux derniers buts en fin de rencontre - les Toulousains ont été brillants dans tout ce qu'ils ont fait, tout en gardant ce qui fait leur force, à savoir l'impact physique. Alors que le Téfécé traversait une mauvaise passe et que Lyon semblait baigner dans l'euphorie ces derniers jours, ce résultat est assez surprenant.

Voilà ce qui fait le charme mais aussi la faiblesse de notre Ligue 1 : d'un match à l'autre, une équipe peut se montrer totalement méconnaissable. Ce manque de constance existe beaucoup moins, j'ai l'impression, dans les autres gros championnats. Au final, j'ai plus envie de retenir la victoire toulousaine que la défaite lyonnaise, avec notamment ce doublé du petit Ben Yedder, qui lui a très bien su corriger le tir après sa mésaventure havraise.

Jaune pour Barton, rien pour Morel ?

Et puis en soirée, il y a avait donc ce Marseille-Lille déterminant pour les deux équipes, éliminées en Coupe d'Europe dans la semaine. Le premier acte a été dominé par les gardiens. Mandanda a sorti deux arrêts de classe sur une frappe de Martin et une tête à bout portant de Roux. Quant à Landreau, son triple arrêt en 3 secondes face à Ayew, Cheyrou puis Valbuena est juste exceptionnel.

Le match a en fait basculé dans les arrêts de jeu de cette première mi-temps avec le carton rouge attribué à Balmont. Alors bon, comme souvent tout est question d'interprétation. Qu'il y ait faute, c'est évident. Que la chute de Valbuena soit la conséquence de la faute, c'est déjà plus sujet à caution. Quant au rouge… Franchement, ça se discute aussi. Mais à la limite, ce qui me gêne le plus, c'est que dans le même match Duhamel ne met qu'un jaune à Barton pour sa semelle sur Balmont et rien à Morel après un tacle très dangereux.

Dangereuse aussi, l'attitude de Jordan Ayew dans l'échauffourée qui a suivi l'exclusion. J'ai eu l'occasion de lui dire en privé grâce aux relations privilégiées que j'entretiens avec la famille Ayew (Abédi a débarqué à Niort quand je débutais dans le journalisme) et je lui ai redit au CFC : il faut qu'il se calme et ne perde pas sa concentration à vouloir se battre avec tout le Monde.

Gifle, étranglement et emmerdement à 100€ de l'heure

Il l'a reconnu avec ce petit sourire mutin propre à la famille, mais franchement c'est dommage parce que c'est un garçon qui a une vraie adresse devant le but, à l'image de celui d'hier soir. Tout est bien joué : l'appel contre-appel, la trajectoire de la tête qui renvoie le ballon dans la direction d'où il vient pour planter Landreau dans son élan… Quel besoin d'aller mettre une petite gifle à Mavuba ou de tirer les oreilles de Digne avant d'essayer de l'étrangler ? Hein, franchement ?

Au final, l'OM mérite amplement sa victoire. Compte tenu du nombre de matchs disputés depuis le début de la saison et des absences, compter 26 points au soir de la 14e journée, c'est vraiment pas mal. On ne peut pas en dire autant du LOSC, qui souffre toujours d'un problème offensif majeur. Tu peux encaisser un but à Marseille, ce n'est pas un scandale. Mais avec les occasions que tu as, tu dois aussi marquer.

Que Kalou rate un match, c'est son droit. Qu'il ait l'air d'errer comme une âme en peine et de s'emmerder à 100€ de l'heure, c'est déjà beaucoup plus irritant. A l'arrivée, ça fait pas mal de "tournants" que rate le LOSC. Les Nordistes ne sont qu'à 6 points de la tête, donc rien de dramatique. Mais il va falloir qu'ils décrochent enfin un bon résultat contre une équipe du haut du classement. Ce qui n'est pas encore arrivé…

Voilà, c'était dimanche, c'était copieux. Ce le sera sans doute un peu moins mardi soir pour la Coupe de la Ligue. Quoi que, c'est Sainté-PSG quand même… Et puis mercredi l'Olympico. En attendant, on va pouvoir de discuter de tout ça ici même…

Pierrot