Marseille dans la douleur
Posté par Pierre Ménès le 27 Novembre 2017
Hier soir, l'OM s'est imposé très difficilement face à une équipe de Lens héroïque. Grâce à cette victoire, les Phocéens se déplaceront au Parc des Princes avec quatre points d'avance dimanche prochain.

On a eu droit à un dimanche après-midi de derbys. Celui de l'Ouest entre Nantes et Rennes fut très agréable mais assez bizarre. Sur l'ensemble de la partie, on peut dire que les Nantais ont été supérieurs en terme de jeu, se créant beaucoup d'occasions en première période. Par contre, les faits de jeu n'ont pas été en faveur des Rennais. Est-ce qu'il y avait pénalty sur l'action entre Djilobodji et Habibou ? Sur ce que j'ai vu, j'ai envie de dire non. En revanche, le but refusé sur le centre en retrait de Pedro Henrique me semblait parfaitement valable. Disons qu'entre les décisions du corps arbitral et la domination dans le jeu, ça fait un match nul équitable, logique et qui a tenu ses promesses. 

Le derby de la Garonne a mis un peu plus de temps à être agréable. Il a fallu que Marc Planus, qui n'avait pas joué depuis le début de la saison, ouvre le score du genou pour débloquer la situation. Ensuite, on a eu droit à un très joli but de Rolan. Au moment où les Girondins pouvaient terminer détendus, il y a eu une grosse erreur de Sertic qui a transformé la fin de match. Même si Bordeaux a pas mal de blessés et que Sagnol fait beaucoup d'essais, la victoire est là. Quant aux Toulousains, après beaucoup de bons matchs, ils traversent une période bien moins faste. On a l'impression que leurs adversaires commencent à mieux lire leur jeu. Il va peut-être falloir trouver autre chose pour relancer la machine. 

Dans la soirée, pour être tout à fait franc, tout le monde s'attendait un peu à ce que les Marseillais mettent une fessée à Lens au Vélodrome. Des Lensois, avec un gardien et un avant-centre de 19 ans affrontaient un groupe marseillais vexé par sa dernière défaite à Lyon et son élimination en Coupe de la Ligue face à Rennes. On imaginait les Phocéens avides de préparer de façon éclatante le PSG-OM de la semaine prochaine.

 

Un système à trois défenseurs qui ne fonctionne pas

Tout semblait bien parti avec, comme souvent au Vélodrome, une ouverture du score rapide avec une tête plongeante de Nkoulou sur un corner de Thauvin. Et puis Marseille s'est mis à déjouer complètement et une fois de plus, ce système à trois défenseurs que Bielsa s'entête à utiliser semaine après semaine en cours de match, n'a pas fonctionné. Alors hier soir, son  application était plus compréhensible parce qu'il fallait intégrer Fanni, qui a peu joué et Lemina aligné dans le couloir droit.

Mais les Marseillais se sont faits remuer par Lens, de manière anormale. Si les Nordistes ont marqué un but assez chanceux par le jeune et prometteur attaquant belge Guillaume, c'est surtout après, dans le jeu, qu'ils ont été absolument épatants. J'avoue avoir beaucoup d'admiration pour ce que fait ce club dans des conditions épouvantables. Financièrement et au niveau du recrutement, c'est très difficile. Si on ajoute le fait qu'il dispute ses matchs à domicile à Amiens ou au Stade de France, ça fait beaucoup. Mais voilà, c'est une équipe qui joue au foot, qui a posé des problèmes défensifs à Marseille, souvent au bord de la rupture. D'ailleurs l'OM remerciera Mandanda d'avoir préservé les trois points en gagnant son duel à la 95e minute devant Touzghar.

Par ailleurs, Marseille a perdu un joueur de plus en vue du Classico avec l'expulsion de Romao. C'est vrai que le deuxième carton jaune est plus que sévère mais je pense que le milieu de terrain méritait l'exclusion dès sa première faute sur Chavarria et sur la semelle qu'il a mise à Guillaume quelques minutes plus tard. C'est vrai qu'en jouant systématiquement avec le même onze, on s'expose à la fois aux blessures et aux suspensions. C'est ce qu'il est en train d'arriver à l'OM. D'ailleurs, compte tenu des circonstances, c'est étonnant de ne pas voir Doria, ne serait-ce que sur le banc. À ce niveau-là, l'entêtement de Bielsa me semble un petit peu exagéré.

 

Des Lensois héroïques

Quoi qu'il en soit, avec tous ces absents El Loco va devoir trouver une nouvelle formule pour le déplacement au Parc des Princes dimanche. Un match que les Olympiens viendront jouer avec quatre points d'avance et une vraie sérénité, ce dont ils ont le plus besoin actuellement. Ils ont été très nerveux et très contestataires hier soir. Enfin, quand Gignac et Thauvin s'engueulent entre eux, ça se termine par la passe décisive de l'un pour l'autre, ce n'est pas si mal. 

Même si la prestation marseillaise a été plus que décevante, ce qui reste ce soir, c'est l'héroïsme des Sang et Or, qui continuent de faire honneur à leur place en Ligue 1. Une nouvelle fois, je tiens à souligner le travail formidable d'Antoine Kombouaré, méprisé par le PSG en étant viré alors qu'il était premier à la trêve avec 41 points. Il prouve qu'il est l'un des meilleurs entraîneurs français et qu'il mérite une autre considération et un autre respect. 

Pierrot