Lyon taille champion
Posté par Pierre Ménès le 27 Novembre 2017
L'OL a giflé l'OM au Vélodrome et pris la tête du classement. Et si Lyon était le vrai favori du championnat ?

Après la victoire de l'OM face à Lille - qui mettait fin à une mauvaise série - et la claque reçue par l'OL à Toulouse, on pouvait supposer que le choc des Olympiques serait très indécis, a fortiori avec les fortes pluies qui s'étaient abattues sur Marseille pendant 48h et qui allaient forcément changer la donne et niveler les valeurs. On a en fait eu droit à une démonstration lyonnaise.

Un cavalier seul d'autant plus étonnant que, comme je l'ai dit sur le plateau du mini-débrief avec Hervé, Daniel et Dominique, j'ai vu plus d'une fois cette saison Marseille gagner des matchs en livrant de moins bonnes prestations que celle d'hier soir. Les joueurs de Baup se sont bien battus, ils étaient costaud à l'impact, ont mis l'engagement nécessaire… Ils ont fait le max mais ont été tout simplement surclassés par une équipe qui a pratiqué un foot de haute volée dans des conditions pourtant difficiles.

C'est bien simple : la performance du milieu Gonalons-Malbranque-Grenier était de niveau Ligue des Champions, ni plus ni moins. Gonalons est désormais un international régulier et a justifié ce statut, Malbranque, replacé dans l'axe (et non sur un côté comme à Toulouse), a sorti une nouvelle prestation de haut niveau, ponctuée en bonus d'un très joli but. Quant à Grenier, c'était un véritable récital.

Que ce jeune joueur a changé depuis la saison dernière ! Il a pris du coffre, du volume, il est vif balle au pied, intelligent dans ses déplacements et ses orientations de jeu... Je pense que le prochain Lyonnais à être appelé en Bleu par Deschamps est tout trouvé. Et puis il y a Bafé. Je m'étais fait tailler en morceaux quand j'avais dit qu'à choisir, je préférais Gomis à Giroud.

Lyon mieux que Paris

Ce Marseille-Lyon vous montre pourquoi. On sait que ce garçon a des moyens techniques relativement limités. Mais il compense avec sa combativité, son abnégation, son sérieux et sa rage de bien faire. On pourra discuter sur le pénalty, mais sachant que dans 80% des cas similaires, l'arbitre siffle péno, on ne peut pas crier au scandale sur celui concédé par Mandanda.

Sur le second but, certes bien aidé par l'erreur d'appréciation de Diawara à la base, l'enchaînement contrôle, crochet sur Mandanda, frappe croisée du gauche est parfaitement réussi. Et le petit pointu sur le troisième est le signe d'un mec en confiance et adroit devant le but. Ce qu'il est puisque depuis 2006, il plante systématiquement plus de 10 buts par saison en Ligue 1.

Au final, c'est un très gros coup réalisé par l'OL qui, pour moi, a sorti hier soir au Vélodrome la meilleure prestation d'une équipe de L1 à l'extérieur cette saison. Je n'ai vu personne dominer son sujet à ce point, surtout sur la pelouse d'un OM qui n'avait pas encore perdu à domicile en L1. Au bout de 14 journées, Lyon compte deux points d'avance sur le PSG et, sur ce que j'ai pu voir depuis début août, possède une qualité de jeu très nettement supérieure à l'équipe d'Ancelotti.

L'OL semble donc être le plus sérieux rival du PSG pour le titre. A moins que ce ne soit le PSG qui soit un rival pour Lyon...


Pierrot